•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La question chinoise » : un racisme banalisé illustré dans un journal en 1886

Vieux journal papier jauni où le titre d'un article est The chinese question.

La première édition du journal The Weekly Herald and North Pacific News, imprimée en 1886.

Photo : CBC / Université de Colombie-Britannique

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université de la Colombie-Britannique (UBC) dévoile la première édition d'un journal historique qui détaille comment le racisme envers la communauté chinoise était déjà présent à Vancouver il y a 132 ans.

L’Université a mis la main sur cette édition du The Weekly Herald and North Pacific News, où il était titré en une « The Chinese Question » (La question chinoise).

L’article du 15 janvier 1886 traitait d'une législation voulant empêcher des travailleurs chinois d’obtenir des contrats avec le gouvernement. Une autre édition du journal, publiée plus tard, faisait quant à elle référence à des rencontres où la population demandait que les terres ne soient pas vendues aux Chinois.

« Ce sont toujours des sujets d’actualité. C’est intéressant de voir comment, sur certains points, nous n'avons pas évolué », commente Katherine Kalsbeek, directrice de la collection des livres rares et des collections spéciales à l’Université de la Colombie-Britannique.

Katherine Kalsbeek explique que le mandat de cette collection est de rassembler tout ce qui peut aider à reconstituer l’histoire de la Colombie-Britannique.

Elle considère qu’il est important de conserver des journaux comme celui-ci pour comprendre quels sont les aspects de Vancouver qui ont changé depuis des décennies, et quels sont ceux toujours présents.

Un objet précieux

« C’est impressionnant de voir que le journal est toujours dans cet état », note Katherine Kalsbeek.

Le papier a depuis jauni et il semblerait qu’on puisse y voir des traces de déchirure et des taches d’encre. La directrice de la collection explique que le journal doit être conservé dans un endroit particulier.

L'UBC prévoit de numériser l’article, pour que ceux qui le désirent puissent consulter le journal en ligne.

Avec les informations de Deborah Goble, Matthew Lazin-Ryder et de l'émission de CBC On The Coast

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !