•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des nouveaux arrivants bravent le froid extrême en Saskatchewan

La face d'un homme couverte d'un capuchon et un foulard gelé.

Environnement Canada a diffusé des alertes de froid extrême dans une large partie de la Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des organisations d'accueil des immigrants et de réfugiés de la Saskatchewan aident des nouveaux arrivants à s'armer contre le froid extrême qui frappe la province.

Charles Ettiene, originaire de la Côte d'Ivoire, affronte son premier hiver en Saskatchewan, dont une grande partie est touchée par des avertissements de froid extrême en vigueur depuis jeudi.

On est tout le temps gelé!

Une citation de : Charles Ettiene, originaire de la Côte d'Ivoire

Avec des températures minimales allant jusqu’à - 40 degrés Celsius, Charles Ettiene tente de résister du mieux qu'il peut à Saskatoon. « J'ai mes mitaines, mes bottes de neige et puis je m'habille vraiment de façon chaudement », a-t-il rapporté.

Charles Ettiene parle à la caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Malgré le froid, Charles Ettiene garde le sourire pour affronter le froid extrême à Saskatoon. « Le froid est rude, mais ça fait bon vivre », dit-il.

Photo : Radio-Canada

L'Ivoirien a participé à un atelier de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) qui vise à sensibiliser la plupart des immigrants et des réfugiés aux réalités hivernales canadiennes.

« [On leur explique] comment prendre des précautions préliminaires, c'est-à-dire, en d'autres mots, identifier les petits dangers liés à l'hiver », rapporte Amba Jeganaden Thungavalu, un conseiller en emploi et en immigration à l'ACF.

Dans les bureaux de l'organisme d'aide aux nouveaux arrivants Open Door Society de Saskatoon, Milind Upadhyay affirme que les températures glaciales ne sont pas une surprise pour sa famille originaire d'Inde.

On s'est préparé mentalement, et on a toujours su qu'on devrait traverser ça.

Une citation de : Milind Upadhyay, originaire d'Inde
une maman couvre le visage de son enfant couvert par de gros vêtements d'hiver. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pour leur premier hiver au Canada, les Upadhyay ont appris à prendre soin de bien couvrir leur enfant de 4 ans avant d’affronter le froid.

Photo : Radio-Canada

Le responsable des services d'accueil à la famille d'Open Door Society à Saskatoon, Michael Calix, pense qu’il est primordial d’informer les nouveaux arrivants sur les différences de climats au Canada.

Le froid extrême peut causer des problèmes de santé comme l’hypothermie par exemple.

Une citation de : Michael Calix, responsable des services d'accueil à la famille d'Open Door Society

Cependant, « les gens ne sont pas aussi froids que les températures, ils sont plus chaleureux et accueillants », glisse malicieusement Milind Upadhyay.

Avec les informations d'Omayra Issa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !