•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple gai d'Halifax demande à Service Canada de mieux refléter la réalité d'aujourd'hui

Nick Bonnar et Graham MacDonnell affirment que Service Canada doit mettre à jour ses formulaires.
Nick Bonnar et Graham MacDonnell affirment que Service Canada doit mettre à jour ses formulaires. Photo: Radio-Canada / CBC
Radio-Canada

Un couple de même sexe de la Nouvelle-Écosse affirme que Service Canada doit mettre à jour ses formulaires, afin que des hommes n'aient plus à déclarer un « nom de jeune fille » pour obtenir un numéro d'assurance sociale pour leurs enfants.

Nick Bonnar et Graham MacDonnell ont voulu récemment ouvrir des comptes d'épargnes pour l'éducation de leurs enfants. Pour ce faire, ils ont dû demander un numéro d'assurance sociale pour chacun d'entre eux.

Quand Nick Bonnar s'est rendu au bureau de Service Canada, l'agente lui a indiqué qu'il devait fournir le nom de jeune fille de la mère afin de remplir le formulaire électronique. « Le nom de Graham [MacDonnell, son conjoint] y figurait et j'ai répondu que les informations le concernant étaient correctes. Mais il n'est pas la mère », raconte Nick Bonnar.

L'agente lui a répondu que le système n'avait pas été mis à jour et ne reflétait pas les changements dans la loi canadienne et dans la société. « Je lui ai dit que c'était inapproprié. Elle m'a répondu qu'on n'avait pas d'autre choix. » Graham MacDonnell a donc accepté de se faire passer pour la mère.

Il dit que les formulaires devraient être adaptés aux réalités des familles comme la sienne. « Les enfants en ont déjà plein les bras à expliquer leur histoire familiale, on ne veut pas d'une chose de plus qui les différencie des autres. C'est ridicule! », dit-il.

Le ministre est d'accord

Le ministre responsable de Service Canada, Jean-Yves Duclos, indique que le ministère vient tout juste de constater le problème. « Certainement, ça ne correspond pas aux valeurs et aux conditions qui prévalent au Canada en 2018. Ça montre aussi qu'on a encore beaucoup de travail à faire pour répondre aux attentes des Canadiens », dit le ministre.

Il exhorte d'ailleurs les gens qui auraient connu des problèmes semblables avec Service Canada à contacter son ministère.

Graham MacDonnell aide ses enfants à se préparer pour l'école. Il a accepté que son nom soit utilisé pour le nom de jeune fille de la mère de ses enfants. Graham MacDonnell aide ses enfants à se préparer pour l'école. Il a accepté que son nom soit utilisé pour le nom de jeune fille de la mère de ses enfants. Photo : Radio-Canada / CBC

Le gouvernement prévoit ajouter « parent » comme option pour tout le monde. « Certains de ces changements vont se faire très rapidement, d'autres vont demander quelques semaines », ajoute Jean-Yves Duclos.

Nick Bonnar et Graham MacDonnell, qui vivent à Eastern Passage, près d'Halifax, ont adopté leurs trois enfants, tous frères et sœurs, en 2010. Ils ont huit, neuf et dix ans. « Inclure le nom de jeune fille de la mère me semble un peu archaïque dans nos familles modernes », croit Nick Bonnar.

Il précise que l'agente de Service Canada a été tout à fait compréhensive. « Tout le monde dans la société semble avoir évolué, mais le gouvernement est en retard », dit-il.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Société