•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernières consultations publiques pour parler cannabis au Yukon

les ministres et sous-ministres en conférence de presse

Le gouvernement du Yukon doit déposer son projet de loi entourant l'usage du cannabis à l'Assemblée législative dès le retour des députés en Chambre.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Yukonnais auront leur mot à dire sur la façon dont le gouvernement compte réglementer l'usage du cannabis, en se prononçant sur une ébauche tout juste révélée par le territoire.

L'ébauche du projet de loi détaille comment le territoire entend permettre l'usage et la vente du cannabis à compter du 1er juillet, et comment les autorités policières pourront intervenir auprès d'une personne sous l'effet de la substance, puisque cela sera interdit en public, comme c'est le cas pour l'alcool.

Les Yukonnais peuvent se prononcer sur le sommaire de l'ébauche du projet de loi jusqu'au 12 février, le projet de loi final devant ensuite être déposé à l'Assemblée législative dès le retour des députés le 1er mars.

Tel qu'annoncé en novembre, il faudra être âgé de 19 ans pour consommer du cannabis et la limite de possession sera établie à 30 g et quatre plants

L'usage ne sera permis que dans les résidences privées avec la permission du propriétaire, si bien que, comme pour la cigarette, la fumée de cannabis pourrait être interdite pour certains locataires ou dans les hôtels. Dans un véhicule, le cannabis devra être rangé dans un contenant fermé inaccessible aux passagers.

L'usage éventuel dans des espaces commerciaux ou l'achat par le gouvernement de cannabis à des producteurs locaux n'ont pas encore été déterminés, pas plus que le prix auquel le cannabis sera vendu.

C'est la Société des alcools du Yukon qui sera à elle seule chargée de l'importation et de la distribution, du moins dans un premier temps. Le secteur privé pourra à l'avenir obtenir un permis de vente.

Les jeunes au centre de la sensibilisation

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Pauline Frost, a réitéré son inquiétude face à l'usage du cannabis par les jeunes. Les collectivités sont toutes sondées pour déterminer comment s'assurer que les jeunes Yukonnais comprennent les conséquences possibles de la consommation de cannabis, à travers une campagne de sensibilisation.

Les jeunes Yukonnais ont l'un des taux les plus élevés de consommation de cannabis au Canada. Des élèves de 9e et 10e année sondés [en 2005 par le ministère la Santé et des Services sociaux], 37 % avaient déjà essayé le cannabis comparativement à 23 % au niveau national.

Une citation de : Pauline Frost, ministre de la Santé et des Services sociaux

Modification du zonage à Whitehorse

La Ville de Whitehorse tiendra également des consultations publiques pour modifier le zonage du quartier commercial-industriel Marwell pour y permettre la vente de cannabis, dans ce que sera l'unique point de vente gouvernemental au territoire.

Mélodie Simard, gestionnaire en urbanisme à la Ville de Whitehorse, explique que le quartier Marwell s'est avéré le mieux placé. « On voulait un quartier qui était assez central, [...] près du centre-ville, un emplacement dans la ville qui pouvait abriter un plus gros édifice », précise-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !