•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lucien Guénette s’éteint à l’âge de 85 ans

Un homme âgé portant des lunettes se tient debout devant un mur couleur crème.

Lucien Guénette, reconnu pour son engagement communautaire, est mort à l'âge de 85 ans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lucien Guénette, reconnu pour son engagement dans le développement communautaire, est mort mercredi. Ses proches le décrivent comme un homme inspirant qui aura marqué la francophonie manitobaine.

Natif de Saint-Jean-Baptiste, Lucien Guénette a ouvert la toute première firme francophone de comptables agréés au Manitoba, en 1960, en compagnie de Gabriel Forest. Leur bureau se trouvait alors au sous-sol de la station de radio de CKSB.

« Lucien était le deuxième francophone à graduer de l’Institut des comptables agréés. Moi, j’étais le premier, et lui, le deuxième, un an, un an et demi, après moi », se souvient Gabriel Forest qui décrit son ancien partenaire comme un homme généreux.

Il était très fier d’être Franco-Manitobain.

Denis Guénette, fils de Lucien Guénette

Denis Guénette, qui est le plus jeune de ses trois fils, souligne le travail de son père au sein de différents organismes communautaires.

« Mon père était impliqué avec l’Université de Saint-Boniface, avec Francofonds, le Club des hommes d’affaires souligne-t-il. Même après sa retraite et même lorsqu’il a commencé à avoir des problèmes de santé, il voulait avoir une continuité dans ses efforts de cette façon-là, comme avec le tournoi de golf [de la Fédération des aînés franco-manitobains].

En 2011, la Société franco-manitobaine lui a décerné le prix Riel pour son engagement communautaire, puis la Fédération des aînés franco-manitobains (FAFM) décide de lui rendre hommage en renommant son tournoi de golf tournoi Lucien-Guénette.

« C’était pour lui rendre hommage », explique la directrice générale de la FAFM, Lucienne Châteauneuf, au sujet de celui qui a occupé la présidence du comité du tournoi de golf pendant des années. « En 2014, le conseil d’administration et la direction ont jugé approprié de renommer le tournoi en l’honneur de Lucien. »

« Il a travaillé très fort, mon père. Il avait même la réputation de travailler trop fort, il y a des gens qui pensaient ça », indique Denis Guénette, qui estime que son père lui a transmis les fondements pour connaître du succès sur le plan professionnel.

Il explique que l’état de santé de son père s’est détérioré au cours des 10 dernières années, principalement en raison de ses poumons.

Lucien Guénette est mort à l’Hôpital Deer Lodge, de Winnipeg, où il était hospitalisé depuis février 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !