•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cocktail météo au Québec et en Ontario

Une piétonne saute pour éviter une flaque d'eau.
Une femme improvise un saut pour éviter une flaque d'eau au centre-ville de Montréal. Photo: Radio-Canada / Charles Contant

Le mélange de verglas, de neige et de pluie qui s'est abattu sur l'Outaouais, la région de Montréal et tout le long de la rive nord du fleuve Saint-Laurent jeudi matin a ralenti la circulation automobile et contraint les piétons à multiplier les acrobaties sur les trottoirs.

Les conditions routières, qui étaient particulièrement difficiles au nord de Montréal, se sont cependant améliorées grâce à l'épandage d'abrasifs ainsi que sous l'effet de la hausse des températures en cours, nettement au-dessus du point de congélation.

Un trottoir verglacé.Le verglas rend les trottoirs dangereux. Prudence! Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Risques d'aquaplanage accrus

Selon Denis Arsenault, de Transport Québec, « la plupart des routes sont maintenant sur chaussée mouillée et dégagée » sur le réseau routier québécois.

M. Arsenault recommande par contre aux citoyens de demeurer vigilants puisque le sol étant encore gelé, il n'absorbe pas l'eau qui s'accumule en grandes flaques au bord des routes, ce qui augmente les risques d'aquaplanage.

Une piétonne dans une rue verglacée.Une femme tente de franchir une flaque d'eau sur les trottoirs verglacés de Montréal. Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Parcours du combattant sur les trottoirs

La situation demeure toutefois plus compliquée pour les piétons qui doivent composer avec des trottoirs glacés, parsemés de flaques d'eau et de gadoue dans les secteurs urbains, notamment à Montréal où les cols bleus poursuivent l'épandage d'abrasifs.

Le déneigement se poursuit à Montréal

En ce qui a trait au déneigement des rues de Montréal où 30 centimètres de neige sont tombés au cours de la dernière semaine, la Ville assure que les opérations vont bon train, au-delà des objectifs prévus, selon le porte-parole de la Ville de Montréal, Philippe Sabourin.

Des déneigeuses à l'oeuvre à Montréal.Les déneigeuses sont à l'oeuvre à Montréal et ailleurs dans la province après d'importantes chutes de neige. Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Il faut au moins cinq jours à la Ville pour ramasser une telle quantité de neige, précise M. Sabourin.

Le verglas, la pluie et le mercure qui remonte et redescend compliquent aussi les opérations de ramassage de la neige dans les rues de la métropole.

Depuis lundi c’est une véritable course contre la montre pour récupérer près de 2 millions de mètres cubes de neige. […] On devait avancer à raison de 20% par jour et je vous annonce que ce matin, on a atteint plus de 60 % d’avancement au niveau du chargement [de la neige]. On s’en vient dans les rues secondaires.

Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal

Après le verglas, la pluie et la neige

Selon Environnement Canada, au fur et à mesure que l'air se réchauffera sur le Québec, les précipitations se transformeront en pluie abondante qui doivent commencer jeudi soir et se poursuivre vendredi. Jusqu'à 40 millimètres de pluie sont attendus par endroits avec des températures de 4 à 10 degrés Celsius.

La température doit ensuite chuter de façon importante samedi, où une quinzaine de centimètres de neige sont attendus sur le Québec.

La pluie verglaçante a entraîné la fermeture de tous les établissements de la Commission scolaire des Samares, dans Lanaudière, et de la Commission scolaire des Laurentides, au nord de Montréal.

Carte météorologique.Neige, pluie et verglas sur le Québec et l'Ontario au cours des prochaines heures. Photo : Radio-Canada

Conditions météorologiques

Environnement