•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour le parc éolien Nicolas-Riou!

Éolienne

Éolienne

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le parc éolien de Nicolas-Riou, situé dans la MRC des Basques et de Rimouski-Neigette, est entré en service avec environ un mois de retard, soit le 6 janvier dernier à 00 h 00.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Jean-Pierre Perouma

Le parc aurait normalement dû produire ses premiers kilowattheures le 1er décembre dernier, mais il a été impossible de démarrer à la date prévue en raison notamment de la grève des ingénieurs de l’État, survenue plus tôt cette année.

D’autres pépins, comme l’interdiction d’utiliser le pont de la rivière Trois-Pistoles en raison de la surcharge, ont entrainé des coûts et des délais supplémentaires.

Des ajustements lors des tests de production en décembre dernier ont aussi occasionné d’autres reports.

Le président du conseil d’administration du parc éolien Nicolas-Riou et président de la Régie de l’énergie du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, souligne que les membres du conseil d’administration du parc éolien Nicolas-Riou se sont néanmoins réjouis d’avoir pu surmonter autant d’embûches avec si peu de retard.

Retombées communautaires

Il s’agit d’ailleurs d’un jour important pour les Malécites de Viger, les municipalités ainsi que les MRC du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, propriétaires à 50 % du parc éolien.

En effet, la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent détient 33 % du parc Nicolas-Riou tandis que la Régie intermunicipale de l'énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine en est propriétaire à la hauteur de 17 %. Le parc de 65 éoliennes et d’une puissance de 224 mégawatts est aussi détenu à 50 % par EDF EN Canada.

Le parc éolien Nicolas-Riou en chantier

Le parc éolien Nicolas-Riou en chantier

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Selon Michel Lagacé, les partenaires communautaires du parc se partageront environ 7 millions de dollars en profits annuellement. Une somme de 1,1 million de dollars en redevances additionnelles sera aussi versée aux MRC des Basques et de Rimouski-Neigette où sont érigées les éoliennes.

« Ce qui est aussi intéressant dans le cas du développement éolien comme chez nous, c’est que les consommateurs sont à proximité, ce qui fait en sorte qu’il y a moins de perte en lien avec le transport d’électricité », souligne M. Lagacé.

Le consortium, formé par les deux régies de l’énergie, les Malécites de Viger et le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, est aussi copropriétaire du parc Roncevaux situé sur les Plateaux de la Matapédia qui a rapporté ses premiers dividendes en décembre dernier.

Michel Lagacé, qui est aussi préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, se dit fier de cette réalisation issue de 10 ans d’efforts pour inclure les communautés dans le développement éolien.

La réalisation du parc Nicolas-Riou a nécessité un investissement de 500 millions de dollars. La construction du parc a été lancée en juin 2016. Au plus fort des travaux, quelque 400 travailleurs s’activaient sur le chantier.

Nicolas-Riou est le quatrième projet d’EDF EN Canada réalisé en partenariat avec une ou des MRC au Québec.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Environnement