•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation pour empêcher des coupes forestières dans le secteur du lac Marlon à Rouyn-Noranda

Industrie forestière. Billes de bois en forêt.

archives: Bois coupé

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Des citoyens de Rouyn-Noranda se mobilisent pour empêcher des coupes forestières dans le secteur du lac Marlon.

D'après une entrevue réalisée par Félix B. Desfossés

Depuis la fin décembre, plus de 300 personnes ont signé une pétition en ligne pour s'opposer à la volonté de la Ville de couper six kilomètres carrés de forêt composée principalement de feuillus dans le secteur du lac Marlon, à Rouyn-Noranda.

C'est une forêt à proximité du centre-ville, accessible à tout le monde.

Jean-François Poirier, instigateur de la pétition

Selon l'instigateur de la pétition, cette stratégie d'aménagement forestier va à l'encontre des valeurs prônées par la Ville.

Jean-François Poirier ajoute que le secteur est prisé des chasseurs, des randonneurs et des cueilleurs de petits fruits.

« Les motifs qui nous poussent à faire cette pétition-là, c'est que la Ville de Rouyn-Noranda se dit verte, axée sur le développement durable, et prône une gestion forestière saine et durable pour préserver un maximum d'arbres, notamment en ville. Moi je trouve que le fait de couper une forêt à proximité du centre-ville de même, ça va à l'encontre de leur vision », considère-t-il.

Selon lui, la Ville devrait d'ailleurs privilégier des méthodes forestières vertes, par exemple la coupe en rangée.

Au prochain conseil municipal

La Ville de Rouyn-Noranda réplique que le conseil municipal va analyser la question lors de sa prochaine séance, lundi.

La mairesse, Diane Dallaire, précise d'ailleurs que les trois séances d'information publiques qui ont eu lieu dans ce dossier depuis 2014 sont passées inaperçues.

Elle ajoute que la Ville travaille à améliorer sa communication avec les citoyens et les informera de sa décision au prochain conseil.

« La programmation forestière annuelle est disponible sur le site de la Ville. Il faut bien savoir que ces choses-là sont normées et que ce n'est pas fait n'importe comment. On est favorable à la préservation des forêts qui sont fréquentées par de nombreux utilisateurs. Tout ça est à vérifier et, après le 15 janvier, nous serons en mesure de vous donner plus d'informations », indique la mairesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale