•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radiohead nie intenter une poursuite contre Lana Del Rey pour plagiat

Lana Del Rey et Radiohead en concert.

Lana Del Rey et le groupe Radiohead négocient les droits d'auteur pour la pièce Get Free, qui comporte trop de ressemblances avec Creep.

Photo : Getty Images / Photomontage

Radio-Canada

Un représentant de la maison de disques de Radiohead, Warner/Chappell, a contesté mardi les allégations de Lana Del Rey selon lesquelles le groupe rock anglais la poursuivait en justice pour la grande ressemblance entre la chanson Creep et la toute récente Get Free.

« Pour mettre les choses au clair, aucune poursuite n'a été intentée et Radiohead n'a pas dit qu'il "n’acceptera que 100 %" des droits d'auteur pour Get Free », a déclaré le porte-parole par écrit, après quelques jours de silence.

La maison de disques confirme qu’il y a eu des discussions depuis le mois d’août entre les deux partis, parce « qu’il est évident que des éléments musicaux de Get Free [de Lana Del Rey] se trouvent dans Creep ».

Le groupe anglais, qui a connu le succès avec ce titre en 1992, demande que ses auteurs soient reconnus sur le tout nouvel opus de la chanteuse, Lust for Life. La formation n'a pas l'intention de faire d'autres commentaires, a indiqué son représentant.

Du côté de Lana Del Rey, aucun représentant n’a réagi mardi après-midi.

Le tweet qui a fait le tour des médias

Dimanche, l’Américaine confirmait sur Twitter l'affirmation du tabloïd britannique The Sun selon laquelle Radiohead la traînait en cour pour plagiat.

« C’est vrai pour la poursuite », a-t-elle écrit dans un tweet, repris par de nombreux médias. « J’ai offert 40 % [des droits d'auteur] ces derniers mois, mais [le groupe] n’en acceptera que 100 %. Ses avocats sont impitoyables, alors nous allons en cour. »

Lana Del Rey a alimenté la controverse le soir même, durant un concert à Denver, en déclarant que Get Free pourrait disparaître des futurs exemplaires de Lust for Life.

Un cas potentiellement plus complexe

En réclamant ainsi les droits pour Get Free, Radiohead se trouve dans une position délicate. Le groupe s'était lui-même retrouvé avec une poursuite sur les bras après avoir lancé Creep au début des années 1990. Les plaignants, Albert Hammond et Mike Hazlewood, avaient fait remarquer des similitudes avec The Air I Breathe, qu'ils avaient écrite en 1972 pour The Hollies. Depuis, les deux hommes apparaissent parmi les auteurs officiels de Creep et reçoivent une part des droits d'auteur.

Or, si Radiohead fait reconnaître ses droits pour la chanson de Lana Del Rey, la chanteuse pourrait aussi devoir ajouter les noms d'Albert Hammond et de Mike Hazlewood à titre d'auteurs de Get Free.

Avec les informations de The New York Times, et Rolling Stones

Musique

Arts