•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une énorme tuque en guise d’œuvre d’art sur les rives du lac Ontario

Un homme et deux femmes assis sur un banc en bois près du lac protégés par une énorme tuque rose.
Cette oeuvre est intitulée Pussy Hut. Photo: Concours Winter Stations International Design
Radio-Canada

Les finalistes du concours international d'art d'hiver de Toronto ont été choisis : les œuvres vont d'une énorme tuque rose à une boîte à musique géante, en passant par un mur.

Les installations artistiques viennent des États-Unis, des Pays-Bas, d'Allemagne et de Grande-Bretagne.

Elles seront en montre du 19 février au 1er avril sur les rives du lac Ontario, dans l’est de Toronto.

Les œuvres choisies parmi 270 soumissions cette année reflètent les « bouleversements politiques de la dernière année », explique la présidente du jury Lisa Rochon, en référence à l’élection de Donald Trump aux États-Unis.

La tuque-hutte appelée « Pussy Hut », ajoute-t-elle, est d’ailleurs inspirée de la marche des femmes à Washington et du combat contre le harcèlement sexuel.

C’est un message d’espoir, un abri.

Lisa Rochon, président du jury

D’autres œuvres choisies :

Deux silhouettes devant un mur rouge.Cette oeuvre britannique appelée « Obstacle » est une métaphore symbolisant les problèmes du monde. Photo : Concours Winter Stations International Design
Photo de personnes qui tournent une manivelle de la boîte à musique géante.Cette installation allemande est nommée « Make Some Noise!!! ». Comme son nom l'indique, le public est invité à y faire du bruit. Photo : Concours Winter Stations International Design

Arts visuels

Arts