•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des passagers coincés 5 jours sur le Bella Desgagnés

Le Bella Desgagnés

Le Bella Desgagnés

Photo : Radio-Canada / Tammy Green

Radio-Canada

Des usagers du Bella Desgagnés sur la Côte-Nord sont mécontents. Sept passagers, embarqués à Rimouski mardi dernier, sont arrivés finalement à l'île d'Anticosti, leur destination, après avoir passé 5 jours sur le navire.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Les passagers n'ont pas pu débarquer sur l'île en raison du mauvais temps et ont dû se rendre à Havre-Saint-Pierre.

Les gestionnaires du navire les ont ensuite menés à Blanc-Sablon, avant de les envoyer chez eux par vol nolisé.

Le Bella Desgagnés au port de Rimouski

Le Bella Desgagnés au port de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Benoit Bélanger

La direction de Relais Nordik, qui gère la desserte maritime de la Moyenne et de la Basse-Côte-Nord, s'excuse d'avoir amené les passagers jusqu'à Blanc-Sablon au lieu de les débarquer à Havre-Saint-Pierre pour les transférer par avion à Port-Menier.

Le président-directeur général, Francis Roy, attribue la décision à une erreur de communication avec les passagers du Bella Desgagnés.

Mais autant le préfet de la MRC de la Minganie que le maire de L'Île d'Anticosti considèrent comme inacceptable le traitement réservé à ces passagers.

Ici à Port-Menier, on est le premier port et puis le dernier. On est facile à sauter en bibitte.

John Pineault, maire d'Anticosti
Ports desservis par le navire Bella-Desgagnés

Ports desservis par le navire Bella Desgagnés

Photo : Radio-Canada

Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie, estime que la gestion du service est carrément à repenser, une tâche qui semble rebuter la Société des traversiers (STQ).

Il demande une rencontre rapide avec le ministre des Transports du Québec, André Fortin.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël lors de la consultation sur une nouvelle desserte maritime pour Anticosti

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Photo : Radio-Canada

C'est toujours nous qui devons les appeler, crier, chialer, alors que c'est eux-autres qui devraient faire ce travail-là avec l'entreprise, pour arrêter de traiter notre monde comme du bétail.

Luc Noël, préfet de la Minganie

Des solutions en vue?

Le maire de Gros-Mécatina et préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Randy Jones, entend proposer la création d'un fonds discrétionnaire pour dépanner les voyageurs.

Quand il y a un événement comme ça, on s'organise nous-autres même avec les avions, puis on transporte notre monde.

Randy Jones, maire de Gros-Mécatina, et préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent
Le maire de Gros-Mécatina, Randy Jones.

Randy Jones, maire de Gros-Mécatina.

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Après avoir passé la soirée au téléphone, le maire a pu obtenir des billets d'avion pour les usagers.

L'administratrice de la Municipalité Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, Darlene Roberts, et la députée de Duplessis, Lorraine Richard, entendent participer à une rencontre avec le nouveau ministre des Transports.

D'après les informations de Louis Garneau

Côte-Nord

Transports