•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cours d'eau américains plus salés et alcalins

La statue de la liberté sur l'île du même nom dans l'Hudson.
La statue de la liberté sur l'île du même nom dans l'Hudson Photo: Getty Images / Eduardo Munoz Alvarez
Radio-Canada

Les cours d'eau des États-Unis sont plus salés et alcalins qu'il y a un demi-siècle, ce qui pose un risque pour l'eau potable en endommageant les canalisations, selon une étude publiée lundi.

L'étude, basée sur des données recueillies auprès de 232 sites géologiques américains, a révélé que 66 % des rivières et des fleuves sont devenus plus alcalins au cours des 50 dernières années.

L’étude explique que le sel, celui qui est épandu sur les routes ou celui contenu dans les engrais agricoles, est aussi libéré par les saumures lors d'opérations de fracturation hydraulique ou de sites pétroliers et gaziers. Il provient aussi des inondations qui charrient sels et contaminants dans les canalisations d'eau potable.

Les chercheurs soulignent que la salinité rend les eaux plus alcalines en détériorant le béton, les roches dans les rivières et les minéraux dans le sol. Les contaminants libérés peuvent amener les pipelines à se corroder et à libérer à leur tour du plomb dans l'eau potable. Le zinc et le cuivre lessivés des roches et du sol se retrouvent dans les cours d'eau.

Les centres de traitement de l'eau ne peuvent pas filtrer les sels, mais ils utilisent des produits chimiques pour les combattre. Cependant, la nature épisodique des inondations et des tempêtes de neige rend difficile le dosage approprié d'additifs à utiliser, explique le géologue Sujay Kaushal, auteur principal de l'étude réalisée par l'Université du Maryland.

Cette étude a été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Avec les informations de Reuters

Pollution

International