•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dépendance aux jeux vidéo est considérée comme une maladie

Un monstre rampe sur un plancher.
Une scène de la série de jeux vidéos d'horreur Outlast Photo: Studio Red Barrels

La dépendance aux jeux vidéo sera bientôt enregistrée comme une maladie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les risques de dépendance liés à ce problème seront ajoutés à la Classification internationale des maladies (CIM) qui sera publiée en juin.

Malgré l'absence de statistiques, « les experts de la santé sont d'accord pour dire qu'il y a un problème » et que la prochaine inclusion de la dépendance au jeu à la liste des maladies est valable. « Il y a des gens qui appellent à l'aide », a expliqué le porte-parole de l'OMS Tarik Jasarevic.

L’organisation décrit ce désordre comme un comportement de jeu caractérisé par une « altération du contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu par rapport à d'autres activités dans la mesure où le jeu prime sur d'autres intérêts et activités quotidiennes, et la poursuite ou l'escalade du jeu en dépit de la survenance de conséquences négatives ».

L’OMS poursuit en expliquant qu'un diagnostic de trouble du jeu repose sur « une altération importante des fonctions personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles [...] pendant au moins 12 mois ».

L'inclusion d'une telle dépendance dans la Classification internationale des maladies aide les pays lorsqu'ils planifient leurs stratégies de santé publique et surveillent les tendances des maladies.

Avec les informations de Agence France-Presse, et OMS

Jeux vidéo

Santé