•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington suspend l'aide à la sécurité allouée au Pakistan

La porte-parole du département d'État américain Heather Nauert

La porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert

Photo : Getty Images / Alex Wroblewski

Reuters

Les États-Unis ont annoncé jeudi la suspension de l'aide à la sécurité allouée au Pakistan dans l'attente de mesures contre les extrémistes islamistes du réseau Haqqani et les talibans afghans de la part d'Islamabad.

Les sommes et le type d'aide concernés sont en cours d'examen, a précisé Heather Nauert, porte-parole du département d'État, ajoutant que les transferts de matériel militaire et de fonds liés à la défense étaient aussi touchés, mais que des exceptions seraient possibles.

« Nous pouvons confirmer aujourd'hui que nous suspendons l'aide à la sécurité, pour le seul Pakistan cette fois, jusqu'à ce que le gouvernement pakistanais prenne des mesures contre des mouvements tels que les talibans afghans et le réseau Haqqani. Nous considérons qu'ils déstabilisent la région et qu'ils s'en prennent au personnel américain », a-t-elle déclaré lors d'un point de presse.

Donald Trump a écrit lundi sur Twitter que les États-Unis avaient « bêtement versé plus de 33 milliards de dollars au Pakistan au cours des 15 dernières années », n'obtenant en échange que « mensonges et tromperies ».

L'ambassadeur des États-Unis a été convoqué le lendemain au ministère pakistanais des Affaires étrangères.

Washington reproche depuis des années à Islamabad de ne pas faire le nécessaire contre les extrémistes islamistes, en particulier ceux du réseau Haqqani, alliés des talibans.

Politique internationale

International