•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier titre pour Dominique Perras

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si la course sur route des femmes, dimanche, aux Championnats canadiens, s'est réglée au sprint entre Lyne Bessette et Geneviève Jeanson, il en a été tout autrement chez les messieurs puisque l'Australien Nathan O'Neill a fait cavalier seul pendant les 186 km (vitesse moyenne de 37 km/h).

HAMILTON, 29 juin 2003 – Si la course sur route des femmes, dimanche, aux Championnats canadiens, s'est réglée au sprint entre Lyne Bessette et Geneviève Jeanson, il en a été tout autrement chez les messieurs puisque l'Australien Nathan O'Neill a fait cavalier seul pendant les 186 km (vitesse moyenne de 37 km/h).

Dès la première ascension, le coureur de la formation Saturn a ouvert la machine, creusant même un écart atteignant les 5 min 26 s à un certain moment de l'épreuve. Il a finalement bouclé les 14 tours, les organisateurs en ayant retranché un à cause du retard occasionné par les femmes, en 5 h 01 min 34 s.

Les autres compétiteurs l'ont laissé filer puisqu'il ne pouvait pas s'emparer du titre national, n'étant pas canadien.

Le titre est donc revenu au Québécois Dominique Perras (équipe du Québec) qui a terminé troisième de l'épreuve, tout juste dans la roue de l'Américain Will Frischkorn, également de chez Saturn, à 3 min 34 s du vainqueur. Grâce à son sacre canadien, Perras obtient son laissez-passer pour les Championnats du monde.

«Tu peux être certaine que je vais être prêt au mois d'octobre. Je vais être en transe. Tout mon monde va être là. Comme je ne suis pas un bon sprinteur, ça va être un parcours pour moi», a déclaré le coureur de 29 ans qui avait été ignoré par l'Association cycliste canadienne au cours de deux dernières années.

Du côté canadien, les Ontariens Mark Walters et Eric Wohlberg, quatrième et cinquième de la course, ont décroché respectivement l'argent et le bronze aux Championnats canadiens. Le Québécois Charles Dionne a raté le podium de peu, se pointant au quatrième rang (6e de la course).

Hécatombe...

Si la course a été pénible pour les femmes en avant-midi, plus de la moitié abandonnant, ce fut une hécatombe chez les hommes. Seulement 17 des 100 coureurs inscrits ont franchi la ligne d'arrivée. À l'instar du peloton féminin, celui des hommes s'est égrené par l'arrière sur ce parcours sélectif qui accueillera les Championnats du monde en octobre.

Après avoir vu O'Neill disparaître dans la brume, les coureurs ont finalement réagi au 140e km, Frischkorn et le Britanno-Colombien Cory Lange se détachant du peloton.

Perras a aussitôt réagi, lui qui, en plus, n'avait aucun coéquipier pour l'appuyer parce qu'il porte généralement les couleurs de la formation belge IteamNova.com, et a finalement rejoint les deux vagabonds après 5 km seul. C'est alors que Lange a lâché.

Derrière, un groupe d'une dizaine de coureurs, incluant les meilleurs Canadiens, semblait regarder passer le train, certains ne voulant pas travailler selon les dires de Wohlberg.

Trop peu trop tard

Au 158e km, Wohlberg, Dionne, Walters et l'Ontarien Michael Barry en ont eu assez et ils se sont échappés. Malheureusement, c'était trop peu trop tard. Même s'ils ont tout donné, zigzaguant d'un côté et de l'autre de la dernière ascension, ils n'ont jamais été en mesure d'inquiéter les meneurs.

«Nous savions que nous ne pourrions pas les rattraper. De toute façon, c'est une excellente journée pour Saturn avec les positions 1, 2, 5 et 6. Et puis, je suis très content pour Dominique. Ça ne pouvait pas tomber sur un meilleur gars pour endosser le maillot canadien», a déclaré Wohlberg à sa descente du podium.

Le maillot à feuille d'érable se promènera donc en France, en Belgique et en Italie au cours des prochains mois puisque Perras repart pour les vieux pays dès la fin de cette semaine.

À lire aussi : Jeanson coiffe Bessette in extremis (Nouvelle fenêtre)

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.