•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère veut savoir comment sa fille a pu mourir de froid après avoir quitté l'hôpital

Un portrait de Windy Gayle Sinclair.

Selon Eleanor Sinclair, le corps de la personne morte de froid retrouvé le 28 décembre, rue Furby, est celui de sa fille, Windy Gayle Sinclair, qui était âgée de 29 ans.

Photo : Fournie par Chantelle Dreaver

Radio-Canada

La mère d'une femme de 29 ans veut savoir comment celle-ci a pu être retrouvée, morte de froid, à l'extérieur d'un appartement du quartier de West Broadway, à Winnipeg, le 28 décembre quelques jours seulement après avoir été transportée à l'hôpital en ambulance le jour de Noël.

Windy Sinclair, une mère de quatre enfants, était hospitalisée à l'Hôpital Seven Oaks pour une dépendance à la méthamphétamine en cristaux, mais elle a quitté les lieux avant d'avoir reçu son congé du personnel médical.

Selon sa mère, Eleanor Sinclair, la police a retrouvé sa fille morte, le 28 décembre, rue Furby. La police reconnaît avoir trouvé un corps gelé près d'un cabanon après avoir reçu un appel vers 8 h, mais n'a pas confirmé l'identité de la personne. Elle indique en outre qu'elle ne considère pas cette mort comme résultant d'un homicide, mais n'en précise pas la cause.

Elle rappelle que la température, ce matin-là, est descendue à -28 degrés Celsius et qu'un avis de grand froid était en vigueur.

Sous l'influence de la méthamphétamine en cristaux

Eleanor Sinclair raconte que sa fille a été emmenée en ambulance à l'Hôpital Seven Oaks après avoir elle-même appelé le 911 alors qu'elle était sous l'influence de la méthamphétamine en cristaux.

« Les ambulanciers lui parlaient, lui posaient des questions. La moitié du temps, elle était incohérente, on ne comprenait pas ce qu'elle disait », se souvient Eleanor Sinclair.

Lorsqu'elle a appelé l'hôpital le lendemain, le personnel lui a répondu que sa fille avait été prise en charge et avait reçu son congé, mais Windy Sinclair n'est pas rentrée à la maison.

Eleanor Sinclair veut savoir pourquoi elle a été autorisée à sortir de l'hôpital alors qu'elle était sous l'effet de la drogue.

Une entrée de maison dans la rue Furby, à Winnipeg.

La police reconnaît avoir trouvé un corps gelé près d'un cabanon dans la rue Furby après avoir reçu un appel vers 8 heures mais n'a pas confirmé l'identité de la personne.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

« Je suis très, très en colère. Pourquoi l'ont-il laissée seule dans cette pièce à l'urgence », se demande Eleanor Sinclair. Elle était visiblement perturbée, elle hallucinait, on ne peut pas laisser partir une personne dans cet état. On doit faire en sorte qu'elle soit sous surveillance pour sa propre sécurité et celle des autres. »

Elle veut également savoir pourquoi le personnel de l'hôpital n'a contacté ni la police ni sa famille lorsque Wendy Sinclair a quitté l'établissement. Elle ajoute avoir donné son numéro de téléphone aux ambulanciers.

Rencontre avec l'Office régional de la santé de Winnipeg

L'Office régional de la santé de Winnipeg dit de son côté mener une enquête et va rencontrer la famille Sinclair jeudi.

« Nous savons que Mlle Sinclair a été emmenée à l'Hôpital Seven Oaks, le soir du 25 décembre. Elle a été vue au département des urgences et devait recevoir un traitement », explique dans un communiqué l'Office régional de santé de Winnipeg. Lorsque le personnel est retourné la voir, Mlle Sinclair avait déjà pris ses affaires et quitté l'établissement. Des employés l'ont cherchée, mais n'ont pas été en mesure de la trouver. Les appels faits aux numéros qui figuraient dans son dossier sont restés sans réponse. »

Eleanor Sinclair dit attendre maintenant le résultat de l'autopsie pour connaître les causes de la mort de sa fille.

Manitoba

Société