•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’autres accidents dans la courbe de la 155 à La Tuque

Camions et voiture circulant sur la voie

Des panneaux ont été ajoutés après l'accident pour indiquer la présence d'une courbe serrée, sur la route 155 près du kilomètre 107.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux accidents sont survenus coup sur coup mercredi dans la courbe du kilomètre 107 de la route 155 à La Tuque, là où une mère et sa fille ont perdu la vie il y a un an.

Selon la Sûreté du Québec, les accidents sont survenus un peu avant 9 h et ont fait un blessé mineur ainsi que des dommages matériels.

Il y a un an jour pour jour, le 4 janvier 2017, Stéphanie Deschamps perdait le contrôle de son véhicule dans cette courbe serrée qui a un bon dénivelé et entrait en collision frontale avec un véhicule utilitaire sport.

Lexann Montpetit, 10 ans, et sa mère sont mortes dans l’accident. Elles revenaient chez elles, à Lachine, après un séjour à Lac-Bouchette pour le temps des Fêtes.

Depuis le drame, le père de Stéphanie, Daniel Deschamps, mène une campagne auprès des autorités dans l’espoir de rendre la courbe plus sécuritaire.

Une courbe problématique

Le 21 décembre, le coroner a dévoilé son rapport d'enquête et a conclu que la configuration de cette courbe est la principale responsable de la mort de Stéphanie Deschamps et de sa fille.

Le coroner Dr Jean-Pierre Blais recommande au ministère des Transports du Québec (MTQ) de corriger la courbe le plus tôt possible.

Le ministère a déjà annoncé son intention de remodeler le tronçon, mais n'avance pas de date pour le début des travaux. Le MTQ doit notamment acheter des terrains aux propriétaires avoisinants. La voie sera reconfigurée et la pente, adoucie.

Le maire de La Tuque exaspéré

Pierre-David Tremblay debout devant la routeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, près de la courbe où de nombreux accidents se sont produits.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Roy

Le tronçon de la route 155 situé au kilomètre 107 est dangereux, martèle le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Il croit que la voie doit être corrigée dans les plus brefs délais. Pour lui, la patience n’est plus une option.

« C'est inacceptable ce qui se passe à l'heure actuelle. Il faut que le calendrier des travaux soit devancé. On parle de travaux pour 2019, pour 2020. C'est beaucoup trop long. On ne doit pas faire cette gestion de ce risque-là tout en mettant la sécurité des gens en jeu! Il faut enlever toute la question des budgets. Les budgets, il faut les donner. C'est plus important une vie qu'une perte d'argent en fin de compte », martèle le maire.

Après l’accident mortel du 4 janvier 2017, le ministère des Transports a diminué la vitesse permise dans la courbe, la faisant passer de 90 km/h à 70 km/h. Le MTQ a aussi ajouté des panneaux rouge et blanc indiquant qu'il y a une courbe prononcée.

Mauricie et Centre du Québec

Accidents et catastrophes