•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Norvège suspend ses ventes d'armes aux Émirats arabes unis

Un garçon marche sur les ruines d'un bâtiment, à Sanaa.
Un garçon marche sur les ruines d'un bâtiment détruit par des frappes aériennes il y a deux ans, à Sanaa. Photo: Reuters / Khaled Abdullah
Radio-Canada

La Norvège suspend ses exportations d'armes et de munitions aux Émirats arabes unis à titre de « précaution ». Le pays s'en remet ainsi à son évaluation de la situation au Yémen, où une coalition dirigée par les Saoudiens, dont les Émirats font partie, combat les rebelles chiites depuis près de trois ans.

La ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Soreide, a noté qu'il n'existe pas de preuve que les armes fournies aux Émirats sont utilisées au Yémen, mais a précisé qu'il y a un risque que cela soit le cas. Elle s’est en outre dit « très préoccupée » par la crise humanitaire qui sévit au Yémen.

Le gouvernement émirien n’a formulé aucun commentaire à propos de la décision de la Norvège.

La coalition soutenue par les États-Unis et le gouvernement du Yémen, reconnu par la communauté internationale, est en guerre contre les rebelles connus sous le nom de Houthis depuis mars 2015.

La coalition a fait peu de progrès dans ce qui est devenu une impasse sanglante. Les rebelles alliés à l'Iran contrôlent toujours la capitale, Sanaa, ainsi qu’une grande partie du nord du pays.

On estime à ce jour que le conflit a fait plus de 10 000 morts, qu’il a déplacé plus de 3 millions de personnes et qu’il a alimenté une épidémie de choléra dans le pays le plus pauvre du monde arabe.

Mardi, le quotidien norvégien Verdens Gang a publié une vidéo des Houthis dans laquelle ils affirment avoir saisi « un sous-marin-espion américain ».

Le quotidien indique qu'il s'agissait d'un véhicule sous-marin autonome REMUS 600 construit par le groupe norvégien Kongsberg. Il n'y a eu aucun commentaire de Kongsberg ou de la coalition dirigée par les Saoudiens. On ignore également le moment où le sous-marin a prétendument été saisi.

Ine Eriksen Soreide.La ministre des Affaires étrangères de la Norvège, Ine Eriksen Soreide Photo : Associated Press / Matthias Schrader

Eriksen Soreide a déclaré que la Norvège a autorisé la vente d'armes et de munitions aux Émirats arabes unis depuis 2010. La décision de suspendre la vente de ce que l'on appelle le matériel A, munitions et armes, a été prise le 19 décembre et annoncée mercredi.

L'agence de presse norvégienne NTB a déclaré que les exportations d'armes, de munitions et d'autres équipements militaires norvégiens vers les Émirats arabes unis s'élevaient à plus de 100 millions de couronnes (15,5 millions de dollars) en 2016.

Line Hegna, de la division norvégienne du groupe d'aide internationale Save the Children, est d’avis que cette décision est « importante et qu'elle est la bonne chose à faire ».

« La décision prise par le gouvernement norvégien peut servir d'exemple à d'autres pays exportateurs afin qu’ils agissent de manière responsable face aux violations répétées du droit international humanitaire », a-t-elle lancé.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Politique internationale

International