•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre communautaire Desjardins sans caisse Desjardins à Saint-Simon

La bâtisse du centre communautaire de Saint-Simon-de-Rimouski  en cours de rénovation
Le chalet des loisirs de Saint-Simon-de-Rimouski est en cours de rénovation. Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Radio-Canada

Le nouveau centre communautaire de Saint-Simon, dans les Basques, portera le nom de Desjardins même si l'institution financière vient de fermer son point de service dans la municipalité.

Un texte d’Ariane Perron Langlois

La Caisse Desjardins de l'Héritage des Basques accorde 50 000 $ au projet visant à réaménager le chalet des loisirs de Saint-Simon en centre communautaire multifonctionnel. Cette somme permet de boucler le financement de ce projet, évalué à environ 600 000 $.

En échange de cette commandite, le nouveau centre portera le nom de Centre communautaire Desjardins. L’inauguration doit avoir lieu à la fin janvier.

Le maire de Saint-Simon, Wilfrid Lepage, ne voit pas de problème à ce que le nouveau centre communautaire porte le nom de Desjardins, même si l'institution financière a annoncé la fermeture de son point de service à la fin novembre.

Ils nous donnent 50 000 $. Et s’ils ne nous l'avaient pas donné, ils auraient quand même fermé la caisse. Donc on aurait tout perdu.

Wilfrid Lepage, maire de Saint-Simon-de-Rimouski

La municipalité de Saint-SimonLa municipalité de Saint-Simon Photo : Radio-Canada

Certains services maintenus

M. Lepage ajoute que Desjardins pourra utiliser un local situé dans le bureau municipal de Saint-Simon pendant 18 mois à compter d’avril, moment où son bail dans ses bureaux actuels vient à échéance.

Des employés de Desjardins pourront se rendre sur place, sur rendez-vous, pour offrir certains services aux membres, comme des prêts hypothécaires et l'accompagnement dans l'utilisation des plateformes numériques.

La présidente de la Caisse Desjardins de l'Héritage des Basques Julie Lamer ajoute que l'institution est prête à payer pour les déplacements des résidents de Saint-Simon qui doivent se rendre à Trois-Pistoles pour effectuer des retraits.

Desjardins va toujours rester à Saint-Simon, Desjardins va toujours continuer à donner à des organisations de Saint-Simon [et] va continuer à s’occuper de ses sociétaires.

Julie Lamer, présidente de la Caisse Desjardins de l’Héritage des Basques

Mme Lamer affirme que la fermeture du point de service de Saint-Simon était inévitable, puisqu'il n'était plus rentable.

Bas-Saint-Laurent

Engagement communautaire