•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paule Thibault, discrète illustratrice et portraitiste de talent

Illustration de Noël des magasins Simons, signée Paule Thibault. On y aperçoit une couronne de Noël sur laquelle sont posés deux cardinaux.
Illustration de Noël des magasins Simons, signée Paule Thibault. Photo: Simons

Vous connaissez sans doute son travail d'illustratrice sans connaître son nom. Paule Thibault est celle qui a dessiné cette année la campagne publicitaire de Noël des magasins Simons. Elle a aussi donné au magazine L'Actualité certains de ses plus beaux portraits. L'artiste expose ses oeuvres ces jours-ci à Québec dans la plus grande discrétion.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Paule Thibault, grande brune aux allures de gamine est timide, très timide et ce, malgré plus de 25 ans de carrière et un talent fou. La créatrice qui vit et travaille à Lac-Beauport partage son temps entre le métier d'illustratrice et celui d'artiste portraitiste.

C'est elle qui a conçu les vitrines d'hiver de Simons à la grandeur du Canada, elle a aussi créé la carte de remerciements 3D de l'entreprise et toute sa campagne promotionnelle du temps des fêtes.

Le portrait

Anaïs Barbeau-Lavalette selon Paule Thibault. Très beau portrait en noir et blanc de la jeune cinéaste.Anaïs Barbeau-Lavalette selon Paule Thibault. Photo : L'Actualité

Très polyvalente, Paule Thibault découvre sa passion du portrait en 2015. Cette année-là, le magazine L'Actualité lui demande d'illustrer les portraits de ses personnalités. Elle prend aussitôt plaisir à dessiner les gens.

« Les portraits, ça vient chercher une dimension qui m'atteint beaucoup, raconte-t-elle. La profondeur du regard, ce qu'un regard peut dire aussi, ça m'interpelle. »

J'ai commencé à faire du portrait en 2015 avec L'Actualité et tranquillement pas vite, je suis devenue de plus en plus bonne et non seulement j'ai affiné ma technique, mais j'ai découvert que le portrait, c'était ça que je voulais faire.

Paule Thibault, peintre et illustratrice

Sept portraits à découvrir

Si on reconnaît la touche de l'artiste dans son travail d'illustratrice, c'est véritablement dans ses tableaux qu'elle se dévoile le plus.

Les portraits exposés au restaurant le Clocher Penché sont magnifiques, contemporains et romantiques.

De facture classique, les portraits réalisés au crayon de bois et à l'encre de Chine sont complétés par un élément graphique la plupart du temps à l'acrylique.

« Il s'agit d'un long processus, car c'est un peu du réalisme, confie l'artiste. Mais j'aime tellement ça faire ça que je rentre quasiment en transe », avoue-t-elle.

Les portraits exposés semblent révéler une partie de la personnalité de l'artiste dont la timidité et l'humilité sont frappantes.

Chaque portrait comporte un élément graphique qui vient voiler le visage dessiné, pour l'une se sera des roses, pour l'autre une fourchette.

Chaque élément graphique ajoute bien sûr un élément de compréhension, mais aussi une part de mystère.

Un peu à l'image de Paule Thibault qui se dévoile discrètement semblant préférer l'ombre à la lumière.

Les nouvelles toiles de l'artiste sont exposées au Clocher Penché sur la rue Saint-Joseph jusqu'à la mi-février.

Québec

Arts visuels