•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête : quelles sont les mesures d’urgence?

Une voiture attend le changement du feu de circulation sous la pluie verglaçante.

Une importante tempête hivernale touchera le Nouveau-Brunswick jeudi, selon Environnement Canada.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Êtes-vous prêt à subvenir à vos besoins durant les 72 heures qui suivent une tempête? L'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick recommande de préparer sa trousse pour ne pas être pris au dépourvu.

Un texte de Gabrielle Lemieux

Robert Duguay, directeur des communications pour l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, encourage les résidents à être prêts pour 72 heures et à disposer d'une trousse d’urgence.

Quoi mettre dans sa trousse d'urgence :

  • Eau (prévoir au moins deux litres par jour par personne);
  • Nourriture non périssable, comme des barres énergétiques et des aliments déshydratés;
  • Ouvre-boîte manuel;
  • Lampes de poche et radio à pile;
  • Trousse de premiers soins;
  • Clés supplémentaires pour la voiture et la maison;
  • Copie du plan d'urgence et de la liste des personnes-ressources;
  • Autres articles particuliers comme des médicaments obtenus sur ordonnance.

Source : Guide de préparation aux urgences du gouvernement du Nouveau-Brunswick

Robert Duguay rappelle qu’il n’y a pas que les tempêtes de neige qui peuvent nécessiter d’être prêt. Une panne de courant peut survenir pour toute sorte de raison, donne-t-il en exemple.

Lorsqu'il y a eu la crise du verglas, de nombreuses personnes se sont rendu compte de la fragilité d’infrastructures comme Internet.

« On en devient tellement dépendant. Lorsqu’il y a des pannes majeures d’électricité, c’est là où on peut ne pas avoir accès à cette source d’information. Une radio avec piles peut être extrêmement bénéfique pour se maintenir à jour sur la situation et les mesures à prendre en cas d’urgence », souligne Robert Duguay.

Les intoxications au monoxyde de carbone

M. Duguay met en garde la population aux risques liés au monoxyde de carbone.

« On essaie de convaincre les gens d'être vigilants [...] sur l’utilisation des méthodes de chauffage d’appoint et également d’avoir un détecteur de monoxyde de carbone dans la maison. C’est la seule façon de prévenir des incidents graves. »

Selon l'organisation des mesures d’urgence, les conditions routières difficiles comptent parmi les risques potentiels lors d'une tempête.

« Les gens se sentent parfois obligés de prendre la route dans de mauvaises conditions, dit-il. Les gens mettent leur vie en péril et celles de bien d’autres personnes. »

Le gouvernement encourage la population à consulter le site Internet 511.gnb.ca avant un déplacement, afin de prendre connaissance des conditions routières.

Énergie NB

Le personnel du Centre des opérations d'urgence va surveiller activement les systèmes météorologiques au cours des 48 prochaines heures.

Énergie NB a environ 70 équipes prêtes à répondre au besoin, lorsqu’il sera sécuritaire de le faire.

À titre de mesure préparatoire supplémentaire, nous avons dix équipes d'entrepreneurs en place au besoin, dont cinq à Miramichi et cinq à Fredericton.

Nouveau-Brunswick

Société