•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le flétrissement du chêne menace Windsor

Feuilles de chêne sur ciel bleu
La Ville de Windsor appelle la population à signaler tout signe de déclin de leurs chênes. Photo: iStock

La Ville de Windsor veut intensifier ses efforts pour prévenir l'arrivée dans la région d'un champignon qui menace les chênes.

Le flétrissement du chêne est apparu à Belle Isle à Détroit il y a deux ans et y a déjà tué plus d'une centaine d'arbres.

En septembre, le responsable de la foresterie et des zones naturelles de Windsor, Paul Giroux, s'est rendu sur place pour constater les ravages.

C'était un peu bouleversant, surtout quand on regarde par-dessus notre épaule et qu'on voit Windsor à deux pas.

Paul Giroux, responsable de la foresterie et des zones naturelles à Windsor

Selon M. Giroux, « personne n'est surpris de voir que le champignon se rapproche de Windsor », puisqu'il est présent dans l'État du Michigan depuis des décennies.

Qu'est-ce que le flétrissement du chêne?

Le flétrissement du chêne est dû au champignon Ceratocystis fagacearum qui se développe sur la partie externe du bois. L'arbre infecté réagit en produisant des thylles et des gommes qui obstruent ensuite la circulation de la sève. L'arbre flétrit, puis meurt.

Le champignon peut se propager d'arbre en arbre par des racines souterraines ou des greffes. Les spores peuvent également être répandues par les coléoptères attirés par l'odeur du champignon.

Ces insectes représentent la principale menace pour Windsor, selon M. Giroux.

Trois conseils à suivre afin de protéger les arbres de la région :

  1. Évitez de tailler les chênes pendant la saison de croissance, car cela augmente les chances qu'un coléoptère portant des spores fongiques y soit attiré. Si un arbre doit être taillé, traitez la zone de coupe avec une peinture au latex pour masquer l'odeur de l'arbre.
  2. Ne déplacez pas le bois de chauffage d'une zone à l'autre. Le bois de chauffage peut héberger des maladies et des champignons.
  3. Soyez à l'affût de changements inhabituels. Par exemple, les chênes devraient avoir leurs feuilles en juillet. Si les feuilles sont déjà tombées à cette période, c'est un signe très commun du flétrissement du chêne.

Comment l'identifier?

Il n'est pas toujours facile de reconnaître le flétrissement du chêne, explique M. Giroux. Il ajoute que les gens doivent garder l'oeil ouvert pour tout signe de déclin, comme le flétrissement rapide des feuilles, le changement de couleur ou la décoloration de l'écorce.

Des champignons noirs sont visibles entre l'écorce de l'arbre.Un arbre atteint du flétrissement du chêne Photo : Département des ressources naturelles du Michigan

La détection précoce est particulièrement importante afin que l'arbre malade puisse être traité avant d'en contaminer d'autres.

Il y a de fortes chances que si vous voyez quelque chose sur votre chêne, ce ne soit pas le flétrissement du chêne, mais c'est une bonne occasion de faire venir un arboriste certifié pour y jeter un coup d'œil.

Paul Giroux, responsable de la foresterie et des zones naturelles à Windsor

La Ville de Windsor prévoit former davantage son personnel forestier, ainsi que les gens qui travaillent pour les services publics et les entreprises d'arboristerie. Elle travaille également en collaboration avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Cette dernière a fait du flétrissement du chêne une priorité dès qu'elle a été informée que le champignon se rapprochait de la frontière.

En 2018, l'Agence prévoit étudier 40 sites en Ontario et 30 au Québec, pour prélever des données sur les populations de chênes et prévenir l'arrivée du champignon, indique la biologiste responsable de la santé des plantes de l'Ontario, Erin Appleton.

Dans la région de Windsor, les sites surveillés comptent notamment des terrains de campement, où on retrouve une quantité importante de bûches destinées aux feux de camp, et des usines qui importent du bois américain.

Le chêne joue un rôle significatif dans l'écosystème canadien et doit être adéquatement protégé, souligne la biologiste.

Windsor

Environnement