•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre année record pour les fusillades à Ottawa

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une voiture du Service de police d'Ottawa.

Des policiers d'Ottawa sont intervenus en matinée dans un édifice à logements.

Photo : CBC/Ashley Burke

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec 73 fusillades à Ottawa en 2017, les forces policières dressent le bilan d'une année marquée par la violence armée.

Le record de 2016 a été battu à la mi-décembre. En deux semaines à peine, quatre fusillades se sont ajoutées à la liste, un phénomène qui inquiète les forces de l'ordre.

« On a un travail à faire avec les communautés pour combattre ça », reconnaît Charles Benoit, porte-parole du Service de police de la Ville d'Ottawa (SPO).

Fusillades à Ottawa :

  • 2014 : 49
  • 2015 : 46
  • 2016 : 68
  • 2017 : 73

Les enquêtes sur certaines fusillades n'ayant pas été conclues, il est difficile d'attribuer la hausse des fusillades aux gangs de rue.

Les policiers ont toutefois procédé à plusieurs saisies d'armes à feu dans la dernière année. Des équipes ont également été affectées spécialement à la lutte contre les bandes de rue et le crime organisé.

Il faut voir comment diminuer la violence entre jeunes hommes. C'est inquiétant, surtout la présence d'armes.

Nancy Worsfold, directrice générale de Prévention du crime Ottawa

Le nombre d'homicides en régression

Si le nombre de fusillades était à la hausse de 2016 à 2017, le nombre de meurtres est quant à lui passé de 24 à 14.

« La police d'Ottawa est très satisfaite de ce nombre, mais on a beaucoup de travail à faire avec les agences pour surmonter le crime organisé et la violence avec les armes à feu », a déclaré M. Benoit.

Notons que la moitié des homicides était causée par des armes à feu.

La directrice générale de Prévention du crime Ottawa, Nancy Worsfold, salue aussi ce progrès et souligne qu'aucun meurtre conjugal n'a eu lieu dans la dernière année.

« Ce sont plutôt de jeunes hommes dans le trafic de drogues qui changent d'alliances souvent. Ce n'est pas très organisé, mais c'est quand même violent », explique-t-elle.

La dernière fusillade s'étant produite sur le territoire d'Ottawa a eu lieu samedi soir, à l'intersection des avenues Banff et Ledbury. L'incident n'a fait aucun mort, mais un adolescent de 18 ans a été transporté à l'hôpital.

Avec les informations du journaliste Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !