•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie dans un immeuble de logements à Louiseville

Des pompiers sur un camion de pompiers.
L'incendie s'est déclaré mardi dans un immeuble de logements de trois étages à Louiseville. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une flamme utilisée pour dégeler un tuyau aurait pu provoquer l'incendie qui a éclaté mardi après-midi à Louiseville, selon le chef des pompiers de la municipalité, Marcel Lupien. Les flammes ont détruit l'immeuble de la rue Saint-Jacques qui abritait six logements.

Deux locataires ont été gravement blessés dans l'incendie. On ne craint pas pour leur vie, selon le directeur du service incendie, M. Lupien.

Il ajoute qu'un pompier aurait subi une commotion cérébrale après être tombé d'une échelle et se serait fracturé le poignet.

Mercredi matin, des pompiers étaient toujours sur place pour combattre les derniers foyers d'incendie.

L'immeuble serait une perte totale.

Des pompiers Un incendie s'est déclaré mardi dans une immeuble à logements à Louiseville. Photo : Radio-Canada / Catherine Bouchard

Le feu aurait pris naissance au troisième étage et s'est rapidement propagé.

Quatre personnes avaient déjà réussi à sortir de l'immeuble, à l'arrivée des pompiers. Les autres locataires ne se trouvaient pas dans leur appartement au moment où le feu a éclaté.

Un chat a pu être sauvé des flammes par un pompier.

L'impact du froid

Jusqu'à une quarantaine de pompiers ont participé aux opérations. Des pompiers de Yamachiche, de Maskinongé et de Saint-Léon sont venus en renfort.

En raison du froid, des effectifs supplémentaires ont été appelés à combattre le feu pour permettre aux pompiers de se relayer.

Des bâtiments municipaux ont d'ailleurs été ouverts pour permettre aux pompiers de se réchauffer.

Marcel Lupien devant l'édifice en feuMarcel Lupien, le directeur de la Sécurité incendie de Louiseville Photo : Radio-Canada

Ça va être une longue soirée.

Marcel Lupien, directeur de la sécurité incendie et responsable de la sécurité publique

Des représentants de la Croix-Rouge étaient sur les lieux de l’incendie pour aider les locataires.

La Sûreté du Québec a été demandée en renfort, car l'incendie a perturbé la circulation.

Il s’agit du deuxième incendie en moins de 24 h dans la région.

Avec les renseignements de Marie-Ève Trudel et de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Incendie