•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier Métis lauréat d'un prix national d'entrepreneuriat autochtone est un Albertain

Un jeune homme portant un casque et des lunettes de protection est debout devant un camion.
Jordan Jolicoeur est le lauréat du prix du jeune entrepreneur de l'année, décerné par le Conseil canadien pour le commerce autochtone. Photo: Jordan Jolicoeur
Radio-Canada

L'Albertain Jordan Jolicoeur est récompensé pour avoir reconstruit une entreprise spécialisée en électricité à Stony Plain, dans l'est d'Edmonton. C'est le premier Métis à remporter le Prix du jeune entrepreneur de l'année, décerné par le Conseil canadien pour le commerce autochtone.

En 2013, Jordan Jolicoeur et son frère Joel ont pris la relève de leur père, Sylvio, pour devenir copropriétaires de l'entreprise familiale Carvel Electric. Ils ont hérité d'une petite fourgonnette de travail et d'un sac d'outils.

Les deux jeunes hommes ont commencé par offrir leurs services autour d'eux. « Nous pouvions travailler pour n'importe qui, dit Jordan, qui a maintenant 28 ans. Nous pouvions installer l'électricité dans les sous-sols de la famille et des amis. »

Quatre ans plus tard, Carvel Electric compte 10 employés - dont 6 Autochtones - et se spécialise dans les systèmes industriels de contrôle électrique. L'entreprise a obtenu des contrats avec d'importantes entreprises du secteur de l'énergie et des transports, dont Kinder Morgan et CP Rail.

« Si on fait du bon travail pour quelqu'un, ça nous amène plus loin et on rencontre quelqu'un d'autre », explique Jordan Jolicoeur, fier du fruit de ses années de formation, qu'il a commencée en qualité de journalier.

Le jeune entrepreneur souligne qu'en recrutant une majorité d'Autochtones il poursuit une approche de son père. La nation métisse de l'Alberta dont sa famille fait partie le lui rend bien en appuyant Carvel Electric.

Jordan Jolicoeur recevra son prix lors d'un gala prévu à Toronto en janvier. « Il y avait de nombreux lauréats méritants, mais Jordan se distingue des autres par la vision qu'il a héritée de son père et ce qu'il a réalisé avec son frère », souligne JP Gladu, président et chef de direction du Conseil canadien pour le commerce autochtone.

« Nous voulons nous voir comme des peuples autochtones en face du succès, et Jordan fait partie de ceux qui incarnent le succès, malgré les histoires négatives sur les Autochtones dans les médias », ajoute-t-il.

Alberta

Autochtones