•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prolongement de la route 138 : les élus de la Côte-Nord s'impatientent

La fameuse photographie illustrant la fin de la route 138
Fin de la route 138 à Kegaska Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les élus de la Côte-Nord montrent des signes d'impatience devant le calendrier que leur a proposé le gouvernement pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord. La visite du premier ministre Philippe Couillard, en août dernier, ne semble pas avoir dissipé leurs craintes.

Un texte d'Émile Duchesne

Le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, a confirmé que les mandats d'ingénierie sont en cours pour les tronçons à construire. Il a ajouté que le déboisement de deux secteurs sera effectué en 2018 et que la construction du tronçon entre Kegaska et La Romaine sera entamée en 2019.

Le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, en conférence de presse au Cégep de Sept-ÎlesLe ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, à Sept-Îles (archives) Photo : Radio-Canada

Ça va se faire par étape, mais il est clair qu'au cours des prochaines années, année après année, il y aura un pas de plus qui sera fait pour le prolongement de la 138 jusqu'à Blanc-Sablon, éventuellement

Pierre Arcand, ministre responsable de la Côte-Nord

Le maire de Sept-Îles rêve du jour où il pourra emprunter la route pour se rendre à Blanc-Sablon.

Le maire de Sept-Îles, Réjean PorlierLe maire de Sept-Îles, Réjean Porlier Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Mais ce que j'aimerais voir moi, c'est un échéancier pour terminer la route. Tout le monde espère à un moment donné qu'on reçoive un horaire, un échéancier, de dire, voilà le début des travaux, voilà la fin des travaux et ça va coûter tant

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Si Ottawa s'engageait, Québec pourrait conclure une entente avec Terre-Neuve-et-Labrador ce qui accélérerait le processus pour avoir une nationale au nord du Saint-Laurent, selon le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Luc Noël est préfet de la MRC de la MinganieLuc Noël est préfet de la MRC de la Minganie Photo : Radio-Canada

On ouvre le territoire de Terre-Neuve, on ouvre le territoire du Québec, pour autant les ressources naturelles que touristiques. Donc, le fédéral pourrait s'impliquer. Il s'agit d'avoir une bonne volonté et que ces trois gouvernements-là s'assoient ensemble, puis se partagent le coût dans un échéancier assez réaliste

Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie
Fin de la route 138Fin de la route 138 Photo : Radio-Canada

Réjean Porlier souligne aussi que la région a trop longtemps été perçue comme une zone d'extraction de richesses.

Est-ce que les gens vont faire le choix de venir habiter sur la Côte-Nord sachant que ça leur coûte une fortune de prendre l'avion pour aller voir leur famille à l'autre bout ? Si on veut vraiment que la Côte-Nord se développe, attaquons-nous sérieusement aux infrastructures de transport

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles
Le traversier sur le fjord entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.Le traversier sur le fjord entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Photo : Radio-Canada

Quant au dossier du pont sur la rivière Saguenay, les deux élus fondent beaucoup d'espoir sur la mise en place d'un bureau de projet pour la construction d'un pont sur le Saguenay. Ils croient qu'il faut simplement comparer les coûts et les bénéfices pour constater la viabilité du projet.

D'après les informations de Louis Garneau

Côte-Nord

Politique