•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des photos d’une policière en blackface choquent

Une capture d'écran d'un montage photo mis en ligne sur Instagram montre une femme blanche en train de se faire couvrir de maquillage noir
La policière Katrina Aarts Photo: Instagram
CBC News

Des photos d'une policière de la force locale maquillée en blackface à London, en Ontario, choquent plusieurs résidents de la municipalité, dont le maire.

Sur les photos, publiées sur Instagram, on voit l’agente de police couverte de maquillage noir pour incarner une caricature stéréotypée de personne noire.

Les photos de l'agente Katrina Aarts ainsi déguisée ont été envoyées au bureau du maire de London par un citoyen, qui les a ensuite remises au chef adjoint de la police de London. À son tour, le bureau du chef de police a affirmé avoir ouvert une enquête sur l’incident.

« Nous prenons la situation très au sérieux », a déclaré le chef adjoint Stephen Williams. « Nous comprenons que de nombreux membres de la communauté ont été choquées et ont exprimé des préoccupations à ce sujet, et il est de notre responsabilité d'y remédier. Nous espérons une enquête rapide pour rassembler les faits sur l'intention et le contexte entourant ces images. »

Une capture d'écran d'un montage photo mis en ligne sur Instagram montre une d'une femme  blanche couverte de maquillage noir et habillée de manière caricaturaleAgrandir l’imageKatrina Aarts, à droite Photo : Instagram

Le maire de London, Matt Brown, a déclaré avoir ressenti de la frustration lorsqu’il a vu les photos.

« C'est frustrant, inquiétant et décevant : il n'y a pas de place pour le racisme à London », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les photos avaient été mises en ligne sur Instagram dans un compte privé, ce qui signifie que la personne qui a envoyé les photos au bureau du maire avait obtenu l’autorisation préalable de la personne propriétaire du compte de visionner ses photos.

CBC News a tenté de contacter l'agente en question ainsi que le titulaire du compte Instagram où les photos ont été affichées. Aucun d'eux n'a voulu commenter.

Mo Salih, un conseiller municipal noir qui a récemment été nommé à la Commission des services policiers, a qualifié l'incident de « décevant ».

« C'est très blessant. Ce n'est pas correct, qu’on parle de racisme ou de toute autre forme de manque de sensibilité », estime-t-il. « Ces photos sont problématiques et inacceptables. »

Toronto

Forces de l'ordre