•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les changements de tarifs en 2018

Des cartes de crédit dans un portefeuille.

De nombreux tarifs seront modifiés en 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Comme c'est le cas chaque année, de nombreux tarifs seront modifiés en 2018. Si certaines hausses sont attendues, on peut aussi prévoir un certain soulagement pour les contribuables. Quoi qu'il en soit, le budget des Québécois devra être réajusté en conséquence.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

La tendance à la hausse des prix devrait se maintenir en alimentation, selon le « Rapport canadien sur les prix alimentaires à la consommation » (Nouvelle fenêtre), étude menée par l'Université Dalhousie et l'Université de Guelph.

Ainsi, la facture devrait être majorée de 1 % à 3 %, selon le rapport. Le prix des légumes augmente fortement, soit de 4 % à 6 %. Toujours selon le rapport, une famille de deux adultes et de deux enfants devra débourser 348 $ de plus, en moyenne, au cours de l'année 2018.

Permis de conduire et immatriculation

Le coût du permis de conduire (Nouvelle fenêtre) de classe 1 à 5 sera légèrement haussé en 2018 et passera de 83,23 $ à 84,29 $. Pour les classes 6, 6B et 6C, le prix s'élèvera de 90,16 $ à 91,33 $.

L'immatriculation d'un véhicule de promenade (Nouvelle fenêtre) fera aussi l'objet d'une augmentation de tarif, soit de 219,84 $ à 221,94 $.

Les mains d'un homme sur le volant d'une voiture.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un homme au volant d'une voiture.

Photo : Radio-Canada / Carolyn Ray/CBC News

Postes

Les tarifs de Postes Canada seront revus à la hausse. Dès le 16 janvier, le prix du service de colis à travers le pays augmentera de 4 %. Les colis destinés aux autres pays du monde seront touchés par une augmentation de tarifs d'environ 1,3 %.

Service de garde

Les parents québécois devront aussi revoir leur budget en ce qui a trait au service de garde (Nouvelle fenêtre) subventionné. Les ménages ayant un revenu inférieur à 51 340 $ verront leur contribution de base augmenter à 8,05 $, une hausse de 30 cents.

Les familles ayant un revenu total de plus de 165 000 $ paieront une note encore plus salée. Leur contribution additionnelle pour 2018 sera de 13,90 $ pour le premier enfant. Ce montant s'ajoute à la contribution de base quotidienne de 8,05 $ par enfant. Le nouveau tarif quotidien sera donc de 21,95 $. Comme la contribution additionnelle était de 13,45 $ l'an dernier, cela représente une hausse de 45 cents.

Électricité

La Régie de l'énergie doit trancher d'ici le mois de mars sur la demande de hausse de tarifs faite par Hydro-Québec. La société d'État demande une majoration de 1,1 %. Si une telle augmentation reçoit l'aval de la Régie, les habitants d'une maison moyenne devront payer environ 2,20 $ de plus par mois.

Les clients industriels, quant à eux, verront leur facture augmenter d'un peu moins de 1 %.

Un compteur intelligent d'Hydro-Québec (archives).Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un compteur intelligent d'Hydro-Québec (archives)

Photo : Radio-Canada

Rente et assurance-emploi

Les cotisations pour le Régime de rentes du Québec resteront les mêmes en 2018, pour se situer à 10,8 %. Toutefois, les prestataires auront droit à une hausse de 1,5 %.

Pour ce qui est de l'assurance-emploi, la cotisation demandée sera majorée de 3 cents pour atteindre 1,30 $ par tranche de 100 $.

Imposition

Les contribuables québécois profiteront toutefois d'une légère baisse du taux d'imposition en 2018. Les salariés gagnant de 44 000 $ et plus auront droit à une diminution maximale de 278 $ en remplissant leur déclaration de revenus provinciale.

Pour la première tranche de revenu imposable, soit 42 705 $ et moins de revenu brut, le taux fléchira de 16 % à 15 %.

Le réajustement du budget personnel est donc de mise en ce début d'année 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Finances personnelles