•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des adieux au cyclisme après Athènes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Clara Hughes n'a plus besoin de présentation. Seule athlète canadienne (homme et femme) à avoir remporté des médailles aux Jeux olympiques d'hiver et d'été, la cycliste et patineuse de vitesse a déjà décidé qu'elle fera ses adieux au vélo après les Jeux d'Athènes l'été prochain.

HAMILTON, 28 juin 2003 – Clara Hughes n'a plus besoin de présentation. Seule athlète canadienne (homme et femme) à avoir remporté des médailles aux Jeux olympiques d'hiver et d'été, la cycliste et patineuse de vitesse a déjà décidé qu'elle fera ses adieux au vélo après les Jeux d'Athènes l'été prochain.

À 30 ans, son corps a de plus en plus de difficulté à supporter les exigences soutenues des entraînements. Après avoir connu sa meilleure saison sur la scène mondiale en patinage de vitesse longue piste avec une médaille d'argent au 5000 m aux Championnats du monde par distance et une deuxième place au classement général du 3000 m en Coupe du monde, Hughes a souffert de maux de dos qui ont considérablement retardé le début de sa saison de cyclisme.

«Le contre-la-montre était ma première course de la saison. C'était très difficile. Je voulais seulement terminer et j'ai tout donné. Je ne pouvais pas pousser plus fort. J'ai encore besoin de 3-4 semaines d'entraînement pour être au sommet de ma forme», raconte celle qui a néanmoins pris le cinquième rang de l'épreuve, mais qui fera l'impasse sur la course sur route dimanche.

Non seulement Hughes a-t-elle établi qu'elle tirait sa révérence du cyclisme en 2004 pour se concentrer exclusivement sur le patinage de vitesse, mais elle a décidé également qu'elle quitterait définitivement la scène sportive après les Jeux de Turin en 2006, soit après plus 17 ans de compétitions. «Après cinq Jeux olympiques en dix ans, je crois que ce sera assez pour moi», déclare en riant la sympathique rouquine.

Cap sur les Jeux panaméricains

En attendant, ces deux grands rendez-vous mondiaux, elle se concentrera sur les Jeux panaméricains au mois d'août, où elle sera la seule représentante canadienne sur piste et sur route, et sur les Championnats du monde au mois d'octobre.

«Mes objectifs aux Jeux panaméricains sont la poursuite individuelle (piste), le contre-la-montre et la course sur route. Mais je sais que ça va être difficile parce que je vais être seule dans les courses», constate la plus expérimentée des cyclistes canadiennes.

Afin de se préparer adéquatement pour les deux événements, Clara a choisi de se joindre à l'équipe québécoise Volkswagen-Trek plutôt que de s'associer à une importante formation comme son ancienne équipe Saturn.

«Je voulais être dans une plus petite équipe. Je ne voulais pas faire beaucoup de compétitions. Maintenant, je peux me concentrer sur les entraînements. C'était aussi important de pouvoir rester plus souvent chez moi parce que je voyage beaucoup», explique la Québécoise d'adoption qui a quitté son Manitoba natal pour s'installer à Glen Sutton il y a trois ans.

Après avoir bourlingué à travers le monde pendant plus de 17 ans, Hughes apprécie désormais la tranquillité et la quiétude des Cantons-de-l'Est. «J'aime beaucoup cet endroit. Les gens sont très sympathiques et en plus, je peux pratiquer mon français», conclut la remarquable championne qui a accordé toute l'entrevue dans la langue de Molière quand elle a su qu'elle était destinée à Radio-Canada et non à CBC!

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.