•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donald Trump se moque du réchauffement climatique

Une femme marche dans le quartier de Manhattan, à New York, qui est balayé par un froid extrême.

Une femme marche dans le quartier de Manhattan, à New York, qui est balayé par un froid extrême.

Photo : Reuters / Amr Alfiky

Radio-Canada

Le président Donald Trump s'est moqué du réchauffement climatique, au moment où une vague de froid extrême balaie le nord des États-Unis.

Se voulant ironique, M. Trump a écrit sur Twitter : « Dans l'est, cela pourrait être la veille du jour de l'An la plus froide jamais enregistrée », a-t-il écrit.

Un tweet du président américain Donald TrumpAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Dans l'est, cela pourrait être la veille du jour de l'an LA PLUS FROIDE jamais enregistrée. Peut-être qu'on pourrait utiliser un peu de ce bon vieux réchauffement climatique que notre pays, mais aucun autre pays n'allait payer DES BILLIONS DE DOLLARS pour s'en protéger. Couvrez-vous! »

Photo : Twitter/@realDonaldTrump

Ce n’est pas la première fois que M. Trump se montre sceptique à l'égard des changements climatiques. Il a déjà dit que c’était « une invention » de la Chine.

Les propos de Donald Trump n’ont pas manqué de provoquer une avalanche de réactions sur Internet. Des scientifiques se sont mis de la partie pour tenter d'expliquer le changement climatique au président américain.

Le changement climatique est très réel, même s'il fait froid à l'extérieur de la Trump Tower en ce moment.

Jon Foley, directeur de l'Académie des Sciences de Californie

« De la même façon, il y a toujours de la faim dans le monde, même si vous venez de manger un Big Mac », a ajouté M. Foley.

La représentante démocrate de l'État de Washington, Pramila Jayapal, a également réagi en rappelant au président qu’« en 2017, il y a eu environ trois records de chaleur aux États-Unis pour chaque record de froid ».

L’année qui s’achève devrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée sur l'ensemble de la planète, selon les données de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Depuis son élection, Donald Trump a retiré son pays de l'Accord de Paris sur le climat. Il a également fait retirer le changement climatique de la liste « des menaces » pour les États-Unis et a relancé l'exploitation du charbon.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International