•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les risques de travailler dans le froid intense

Les travailleurs doivent faire preuve de prudence avec le froid qui sévit.

Les travailleurs doivent faire preuve de prudence avec le froid qui sévit.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Radio-Canada

Le temps glacial qui s'abat présentement sur la région de Québec représente un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs qui doivent travailler à l'extérieur.

Il peut causer des engelures et, dans les cas plus graves, de l'hypothermie et des lésions physiques permanentes.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) recommande donc de s'habiller chaudement, idéalement en multicouche, et aussi d'alterner les périodes de travail et de réchauffement.

« Ça aide à l’isolation du corps, souligne Caroline Gingras, coordonnatrice aux relations publiques et porte-parole de la CNESST. Il ne faut pas oublier de se couvrir les extrémités, les bottes, les gants, et la tête aussi, parce qu'il y a beaucoup de perte de chaleur. »

Enlevez ce qui est humide ou mouillé et, au besoin, revêtez des vêtements secs; utilisez une couverture; prenez une soupe afin de rétablir la situation. Au besoin, toujours, ayez recours à l'aide médicale.

Caroline Gingras, coordonnatrice aux relations publiques et porte-parole de la CNESST

Charles Poulin respecte les consignes de la CNESST. Il déneige des toitures depuis trois ans pour son entreprise, Les pelleteurs.

« C’est plusieurs couches, en fait. Une combine, une salopette, un manteau, des grosses mitaines, un coton ouaté, un cache-cou... L’essentiel, c’est de bien s’habiller », ajoute-t-il.

Avertissement de froid extrêmeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Avertissement de froid extrême

Photo : Radio-Canada

Vague de froid confirmée

Jeudi était la troisième journée consécutive avec des températures aussi glaciales. Il s'agit d'un critère nécessaire pour confirmer la vague de froid. Celle-ci persistera d'ailleurs au cours des prochains jours.

Des températures aussi froides un 26 et un 27 décembre constituent un phénomène météorologique qui se produit tous les 12 ans à Québec et tous les 50 ans à Toronto, souligne Bruno Marquis, météorologue chez Environnement Canada.

Selon les modèles d'analyse météorologique actuels, le temps glacial pourrait persister jusqu'au 2 janvier inclusivement. Par la suite, un imposant système dépressionnaire côtier pourrait toucher le Québec et ainsi déplacer la masse d'air actuelle.

Prévisions météoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Prévisions météo

Photo : Radio-Canada

Demande d’Hydro-Québec

Hydro-Québec demande par ailleurs aux consommateurs de réduire les appels de puissance ce soir en raison du froid intense, qui augmente la consommation d’électricité.

L'équipe du Mont-Saint-Anne apporte de son côté de légères modifications à ses remontées mécaniques afin de réduire sa consommation d’électricité.

Avec les informations de Marie-Audrey Houle

Environnement