•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dessinateur de Terre-Neuve participe à la prochaine œuvre de DC Comics

Mike Feehan et une image du lion rose Snagglepuss
Le Terre-Neuvien Mike Feehan est le dessinateur d'un classique de DC Comics. Photo: Radio-Canada / Sherry Vivian & DC Comics
Radio-Canada

Mike Feehan, de Terre-Neuve-et-Labrador, est l'un des derniers artistes à joindre l'équipe de DC Comics. Il est le dessinateur de la nouvelle bande dessinée de la série Snagglepuss, qui sera lancée en janvier.

Exit Stage Left : The Snagglepuss Chronicles réinvente le personnage de Snagglepuss (Alcibiade dans sa version française) pour en faire un dramaturge dans le New York des années 50 qui n'ose pas avouer son homosexualité et qui devient la cible de la Commission des activités antiaméricaines.

Un puma rose anthropomorphe de dessin animé salue et sourit.Snagglepuss est apparu pour la première fois au petit écran en 1959 dans Yogi l'ours. Photo : Hannah-Barbera

Travailler pour DC Comics, qui a longtemps été l’éditeur de Batman et de Superman, est un rêve pour Mike Feehan.

« Ça a toujours été mon but. Peu importe ce que je faisais, je voulais travailler dans le monde de la bande dessinée », dit-il.

À Terre-Neuve-et-Labrador, tu es éloigné du reste du monde. Faire partie de ce monde semble impossible, c'est juste une chose incroyable

Mike Freehan

Mike Feehan n’a jamais cessé d’y croire. Il s’est fixé un objectif et il vient de l’atteindre.

Ce n’est pas Toronto, pas Montréal et certainement pas New York

Par une triste journée d'hiver, Mike Feehan est assis dans son studio situé à l'étage, à l'extrémité ouest de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Il a tous les outils de son métier à portée de main : une tablette numérique pour le dessin, un iMac pour l'édition et une vue époustouflante à regarder quand il est en manque d’inspiration.

« J'ai visité d'autres artistes et la vue de leur studio n’est jamais celle que j’ai », précise Mike Feehan.

Ce dernier a du mal à croire ce qui lui arrive. « C'est vraiment cool. Je commence à peine à réaliser que je suis ici et que je fais quelque chose qui sera vu partout dans le monde. »

un homme regarde par la fenêtre Mike Feehan montre son studio à la maison, qui surplombe le port de Saint-Jean. Photo : Radio-Canada / Sherry Vivian

Un long processus

Il faut environ un mois à Mike pour compléter ses dessins pour chaque numéro de The Snagglepuss Chronicles, qui font généralement entre 22 et 23 pages.

Il commence par des ébauches. Une fois celles-ci approuvées, il les dessine.

De là, ses illustrations sont envoyées à Mark Morales, puis au coloriste Paul Mounts et, enfin, à l'écrivain Dave Sharpe.

« Une fois qu'il revient avec toutes les couleurs et les mots, cela devient très réel », explique Mike Feehan.

Le processus a été long et laborieux entre la genèse de ses croquis jusqu’à la librairie, mais le travail minutieux de Mike Feehan a porté ses fruits.

Le 3 janvier, le premier numéro de la série arrivera dans les étagères des magasins de bandes dessinées partout dans le monde.

« Ça va être fou quand je vais le voir sur l'étagère », a-t-il dit. « C'est quelque chose que j'attends depuis très longtemps. »

Livres

Arts