•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort du couple Sherman : la famille engage un détective privé

Tom Klatt est un policier de Toronto à la retraite qui travaille depuis 1998 comme enquêteur privé selon le site Internet de son entreprise.

Le policier de Toronto à la retraite Tom Klatt est embauché par la famille Sherman pour faire la lumière sur la mort de Barry et Honey Sherman.

Photo : Klatt Investigations

Radio-Canada

Les circonstances entourant la mort du fondateur du géant pharmaceutique Apotex, Barry Sherman, et de son épouse, Honey, feront l'objet d'une enquête menée par Tom Klatt, un policier de Toronto retraité qui travaille depuis 1998 comme enquêteur privé.

Les deux septuagénaires ont été trouvés morts à leur domicile de Toronto, le vendredi 15 décembre.

Le rapport d'autopsie indique qu'ils sont morts par strangulation. L'homme et la femme portaient des marques de blessures au cou, mais la police ne recherche pas de suspect.

Selon l'avocat Brian Greenspan, qui représente la famille Sherman, Tom Klatt fera partie d'un certain nombre d'experts médico-légaux embauchés pour veiller à ce que rien dans l'enquête sur les décès des deux époux ne soit laissé de côté, et qu'aucune piste ne soit écartée.

Tom Klatt a participé à plus de 70 enquêtes criminelles au cours de sa carrière, qui a duré 19 ans au sein du service de police de Toronto, rapporte son site Internet.

Il a également enquêté sur des groupes de crimes organisés et des réseaux internationaux de stupéfiants.

M. Greenspan a aussi expliqué que M. Klatt permettrait de « donner un deuxième point de vue » sur l'affaire.

Il a notamment travaillé pour l'organisme Innocence Canada ainsi que pour « plusieurs des familles les plus riches du Canada ». Toujours selon son site Internet, il a aussi participé à plusieurs enquêtes sur des cas d'enfants disparus.

Le couple Sherman

Le couple Sherman

Photo : Radio-Canada

Des circonstances mystérieuses

Les époux Sherman ont été retrouvés près de la piscine située dans leur sous-sol, mais les enquêteurs n'ont trouvé aucune caméra à l'intérieur ou à l'extérieur de la maison.

La section des homicides mène toujours une enquête, mais celle-ci est considérée comme une « enquête pour mort suspecte » plutôt qu'une enquête pour homicide.

La famille Sherman a fait part de ses préoccupations au maire de Toronto, John Tory, au sujet de reportages diffusés dans les médias et laissant entendre la théorie d'un meurtre-suicide.

Selon le porte-parole du maire, Don Peat, la famille s'est dite inquiète de voir des informations dans les médias avant même que la police ne l'ait contactée.

De son côté, la police de Toronto dit ne pas avoir de mises à jour concernant son enquête sur la mort du couple. Elle ne fera pas non plus de commentaire quant à l'enquête indépendante menée par la famille Sherman.

Toronto

Justice et faits divers