•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élan de solidarité à Saint-Quentin après un incendie dans une écurie

Trois chevaux à l'extérieur.

Une écurie a pris feu à Saint-Quentin vers la mi-décembre.

Photo : Facebook/Lyson V Bourgoin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une écurie a pris feu dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick dans la nuit du 17 décembre. Deux résidentes ont lancé une collecte de fonds à la suite de l'incendie pour venir en aide aux propriétaires qui ont perdu six de leurs animaux.

Lorsque Élaine Savoie a appris que l’écurie de son amie était en feu, elle s’est tout de suite demandée ce qu’elle pouvait faire pour l'aider.

« On sait que quand il y a un feu, on ne peut rien faire à part attendre les pompiers. [Moi et ma soeur], on s’est dit qu’il fallait faire quelque chose. On est des amoureuses des animaux », explique Mme Savoie.

Quatre chevaux dans une forêt. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Élaine Savoie se désole de l'incendie dans l'écurie.

Photo : Facebook/Lyson V Bourgoin

C’est pourquoi elle et sa soeur Isabelle Savoie ont lancé une collecte de fonds sur Facebook, au lendemain de l’incendie. Elles ont amassé des dons en moins d'une semaine pour les offrir à Lyson Bourgoin le 23 décembre.

« On a voulu amasser de l’argent et notre objectif était de 1000 $. On a dépassé cinq fois ça. »

Les soeurs ont récolté la somme de 5570 $. Les propriétaires de l’écurie ont également reçu de l’équipement pour les chevaux. Un autre groupe a également recueilli au-dessus de 2000 $, selon Élaine Savoie.

Une chèvre à l'extérieur de l'écurie. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les propriétaires possédaient également une chèvre.

Photo : Facebook/Lyson V Bourgoin

« Tout le monde était content qu’on aille partie cette collecte de fonds parce que tout le monde la connait. D’avoir six animaux qui sont morts, ça touche les gens », estime-t-elle.

Élaine Savoie n’était pas surprise que les gens aient donné, mais ce qui l’a étonnée, c’est que certaines personnes aient offert de gros montants.

L’argent servira notamment à rebâtir l’écurie. Mme Savoie précise que « les animaux n’étaient pas assurés » et qu’il en coûte au moins 2000 $ pour acheter un cheval.

Les propriétaires de l’écurie s’occupent également de la sucrerie Bon Accueil à Saint-Quentin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !