•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fusion d’Agrium et de PotashCorp approuvée

Vue large de la mine de potasse sitée près d'Allan, en Saskatchewan.
La fusion d'Agrium et de PotashCorp donnera naissance au géant Nutrien, une entreprise dont la valeur est estimée à 36 milliards de dollars américains. Photo: PotashCorp
Radio-Canada

Les industries minières albertaine et saskatchewanaise Agrium et PotashCorp pourront finaliser leur fusion après avoir reçu la dernière autorisation nécessaire à la concrétisation de leur projet, soit celle de la Commission fédérale du commerce des États-Unis.

Un texte de Marianne Meunier

La transaction, prévue pour le 1er janvier 2018, permettra la création du géant agricole Nutrien. Les sociétés travaillaient avec le Bureau de la concurrence au Canada et la Commission fédérale du commerce aux États-Unis afin de résoudre les problèmes entourant les acides superphosphorique et nitrique.

Nous sommes heureux d’avoir reçu l’autorisation réglementaire finale et sommes impatients de voir naître Nutrien.

Jochen Tilk, président et chef de la direction de PotashCorp

Nutrien reliera les activités minières d’extraction d’engrais de PotashCorp, les plus importantes du monde en matière de capacité, au vaste réseau mondial de vente directe aux agriculteurs d’Agrium.

Le siège social de la nouvelle entreprise se trouvera à Saskatoon, là où est située PotashCorp, mais elle aura aussi des bureaux à Calgary, où se trouve Agrium.

Ce nouveau géant des engrais comptera environ 20 000 employés répartis dans 18 pays, et sa valeur est estimée à 36 milliards de dollars américains.

Une transaction d'envergure, selon un expert

Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaire à l'Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse, qualifie cette annonce de « mégatransaction ».

« Ce n’est pas une question de vendre de la potasse ou du nitrogène, c’est vraiment une question d’offrir de la nourriture au sol, donc on positionne l’entreprise [Nutrien] de belle façon pour prendre de l’expansion non seulement en Amérique du Nord, mais à travers le monde aussi. »

Selon Sylvain Charlebois, cette transaction aura des retombées positives pour les actionnaires de PotashCorp et d'Agrium ainsi que pour le secteur agroalimentaire. Toutefois, cette fusion ne profiterait pas à tout le monde, dit-il.

« Souvent ce que l'on voit dans le secteur agroalimentaire lorsqu'il y a un choix de moins, lorsqu'il y a une mégatransaction comme celle-ci, c'est une augmentation du coût des intrants chez les producteurs », explique-t-il.

En agriculture, on appelle « intrants » les différents produits apportés aux terres et aux cultures qui ne proviennent pas de l’exploitation agricole. Les intrants ne sont pas naturellement présents dans le sol, ils y sont ajoutés pour améliorer le rendement des cultures.

Selon M. Charlebois, l'augmentation du coût des intrants, comme l'engrais, aura nécessairement une influence sur le coût de production des produits agricoles, mais au bout du compte sur le prix payé par le consommateur également.

« D'avoir accès à ce type d'intrants chez les producteurs, c'est critique et ça [a] un impact sur les prix des produits alimentaires à long terme », conclut Sylvain Charlebois.

Saskatchewan

Métaux et minerais