•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Asiatiques nombreux à la pêche aux petits poissons des Chenaux

Un citoyen chinois tient dans une main un poulamon qu'il vient de pêcher.
La clientèle asiatique est nombreuse à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Au cours des deux prochains mois, 800 millions de poulamons devraient effectuer leur remontée annuelle de la rivière Sainte-Anne en Mauricie. Depuis maintenant 80 ans, les poissons attirent des milliers d’amateurs de pêche sur glace, y compris une clientèle chinoise qui est de plus en plus nombreuse.

Lai Yang, un citoyen chinois en visite à Toronto, a fait 6 heures de route pour taquiner le poisson à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

« Je repars pour la Chine dans quelques jours et je voulais absolument venir ici. C’est ça le Canada, une vraie tradition », raconte-t-il dans un anglais presque parfait.

Pour accueillir cette nouvelle clientèle asiatique, certains pourvoyeurs n’hésitent pas à afficher les couleurs de la Chine et à placer des panneaux écrits en mandarin sur la rivière.

C’est une clientèle de plus en plus nombreuse qui nous vient de l’Ontario et de Montréal aussi. Ils viennent ici de plus en plus. Ils aiment le poisson.

Steve Massicotte, président de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne

Engouement malgré le froid

Dès l'ouverture de la saison, le 26 décembre, les pêcheurs étaient au rendez-vous.

« Ça a été une super belle journée, les gens ont vraiment bien apprécié leur journée, il faisait beau et le poisson était au rendez-vous. On avait des gens d’un peu partout à travers la province, on en avait même de l’Ontario, de Toronto, qui étaient très tôt le matin pour venir taquiner le premier poulamon de l’année », affirme le président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, Steve Massicotte.

Des pourvoyeurs affichent des pancartes aux couleurs de la Chine à l'entrée de la rivière Sainte-Anne.Des pourvoyeurs affichent des pancartes aux couleurs de la Chine à l'entrée de la rivière Sainte-Anne. Photo : Radio-Canada

Plus de 100 000 personnes sont attendues encore cette année sur la rivière Sainte-Anne.

Steve Massicotte espère que le temps glacial des prochains jours ne refroidira pas les ardeurs des visiteurs.

« Les chalets sont chauffés au poêle à bois, il fait très chaud à l’intérieur, précise Steve Massicotte. Nous le froid, du point de vue glace, c’est parfait. »

Environ 400 chalets sont installés sur la rivière. Une centaine d'autres le seront d'ici le jour de l'An. Les deux dernières tempêtes de neige ont quelque peu ralenti l’installation du village sur la glace.

Pour le 80e anniversaire, des activités spéciales ont été organisées comme une parade dans les rues de la ville le 3 février.

Avec les informations de Pierre Marceau et Marilyn Marceau

Mauricie et Centre du Québec

Société