•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Survivre à son premier (ou 100e) grand froid avec brio

Un thermomètre dans la neige.

Un thermomètre indiquant le froid qui sévit sur plusieurs régions du pays.

Photo : Radio-Canada / Kevin O'Connor

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors qu'une vague de froid s'abat sur le pays avec un facteur éolien oscillant entre -38 et -42 par endroits, voici des conseils du gouvernement du Manitoba – une province qui connaît très bien le froid – pour éviter les désagréments infligés par Dame Nature.

1. Habillez-vous chaudement

L'exposition au froid peut entraîner des problèmes de santé, dont les engelures ou l'hypothermie, qui peuvent être mortels. Toute personne qui n'est pas habillée chaudement est à risque de souffrir d'engelures et d'hypothermie.

Pourtant, certaines personnes sont davantage menacées, dont les sans-abri, les personnes âgées, les nourrissons, les nouveaux arrivants au Canada et les personnes atteintes de certains problèmes médicaux ou qui prennent certains médicaments, notamment des bêta-bloquants.

La respiration d'un patineur fait des traînées de condensation derrière lui.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un homme patine sur le canal Rideau à Ottawa alors qu'un avertissement de froid extrême est en vigueur, en février 2016.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Afin d'éviter les pertes de chaleur, portez au moins trois couches de vêtements. Celle qui touche votre peau doit lui permettre de respirer, la seconde doit avoir des propriétés isolantes et la dernière doit vous protéger du vent et des précipitations.

N'oubliez pas non plus vos extrémités : une tuque, un foulard et des bottes imperméables sont essentiels. Privilégiez aussi les mitaines aux gants, car celles-ci gardent mieux la chaleur.

2. Soyez à l'écoute de votre corps

Surveillez les symptômes des engelures et de l'hypothermie : picotement, engourdissement, peau qui devient blanche, frissons persistants, somnolence ou épuisement, confusion et troubles d'élocution.

L'hypothermie est la diminution de la température corporelle en dessous de 35 °C. Légère : se plaindre du froid, frissons, doigts et orteils engourdis. Modérée : manque de coordination, avoir du mal à parler et être confus. Grave : regard vide, respiration ralentie et perte de conscience.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'hypothermie légère, modérée et grave

Photo : Radio-Canada / Vincent Wallon

Rentrez souvent à l'intérieur, même si ce n'est que dans un magasin ou une bibliothèque, pour vous réchauffer. Si cela vous est impossible, continuez à bouger (en remuant surtout les mains et les pieds) pour faire circuler le sang et conserver votre chaleur corporelle.

Soyez prêt aussi à réduire la durée de vos activités extérieures, voire même à les annuler.

3. Équipez votre voiture

Assurez-vous d'avoir une trousse d'urgence dans le coffre de votre véhicule qui comprend une couverture, des aliments non périssables, de l'eau, du sable, sel ou litière à chat non agglomérante, de l'antigel ou du liquide de lave-glace, un câble de remorquage, un extincteur, des câbles de démarrage ainsi qu'un feu d'avertissement ou des fusées éclairantes.

Vous devriez aussi avoir acheté des pneus d’hiver, qui reviennent moins chers qu’un accident.

N'oubliez pas non plus de déblayer la neige de votre voiture avant de prendre le volant, même celle qui s'est accumulée sur le toit.

4. Ayez une batterie bien chargée

Lorsque vous démarrez votre véhicule par grand froid, faites-le rouler pendant au moins 15 minutes pour permettre à la batterie de se recharger.

5. Faites installer un chauffe-moteur

Les associations d'automobilistes recommandent de se munir d'un chauffe-moteur et de brancher le véhicule lorsque la température descend sous -5 °C. Cela facilite le démarrage et permet d'économiser de l'essence et de réchauffer l'habitacle plus rapidement. Un chauffe-moteur peut coûter entre 50 $ et 200 $.

6. Évitez l’alcool

Bien que le temps des Fêtes rime souvent avec événements arrosés, consommer de l’alcool avant de sortir par temps froid peut accroître le risque d’hypothermie. L'alcool augmente la circulation sanguine vers les extrémités du corps. Vous pourriez donc avoir l’impression d’avoir chaud, même si vous étiez en train de perdre rapidement de la chaleur.

7. N'oubliez pas... l'écran solaire

Les anticyclones qui entraînent le temps froid amènent également avec eux un temps ensoleillé. Portez des lunettes de soleil et appliquez un baume pour les lèvres et de la crème solaire pour protéger votre peau des rayons UV et éviter les brûlures dues au vent grâce à une bonne hydratation.

Photo d’un moniteur de ski avec son casque et ses lunettes de skiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Luc Bélanger, moniteur de ski

Photo : Radio-Canada / Frédéric Lacelle

Environnement Canada recommande également de porter un masque et des lunettes protectrices si vous pratiquez une activité hivernale comme le ski, la motoneige ou le patin. Ces articles permettront de protéger votre visage des gelures et des brûlures dues au vent, et de protéger contre la cécité des neiges, un état temporaire mais très désagréable causé par une exposition aux rayons ultraviolets reflétés par la neige blanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !