•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'effet de lac ensevelit les Grands Lacs sous la neige

La ville d'Érié, en Pennsylvanie, est engloutie par la neige

Photo : CNN

Radio-Canada

Ironiquement, le réchauffement de la planète risque de provoquer de plus en plus de chutes de neige dans la région des Grands Lacs, en exacerbant un phénomène que les météorologues appellent l'effet de lac.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

Celui-ci se produit lorsque des masses d'air froid balaient des eaux relativement chaudes qui ne sont pas encore recouvertes de glace, comme c’est le cas en ce moment dans la région des Grands Lacs.

Le phénomène n’est observable que dans trois régions au monde : les Grands Lacs, la rive est de la baie d'Hudson et le long de la côte ouest des îles japonaises Honshu et Hokkaido.

L’effet de lac se fait particulièrement sentir cette année dans la ville d'Érié, en Pennsylvanie, où une tempête monstre a laissé 150 centimètres de neige en deux jours, un record. La région a d’ailleurs décrété l’état d’urgence mardi.

Cette photo prise par satellite le 25 décembre 2017 montre des rangées parallèles de nuages au-dessus des Grands lacs, un phénomène ayant contribué à des accumulations de neige importantes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette photo prise par satellite le 25 décembre 2017 montre des rangées parallèles de nuages au-dessus des Grands lacs, un phénomène ayant contribué à des accumulations de neige importantes.

Photo : National Oceanic and Atmospheric Administration

Plus de neige

Le phénomène n’est pas nouveau, mais est exacerbé par le réchauffement climatique, selon les experts.

La planète se réchauffe et rend la formation de glace plus difficile. Elle dure aussi moins longtemps. La friction avec l’eau chaude réchauffe l'air froid et le rend plus humide. La vapeur d’eau monte, gèle et se change en neige.

Le réchauffement de la planète n'est qu'un symptôme des changements climatiques. La hausse du niveau des océans, les pluies abondantes et l’effet de lac sont aussi des symptômes.

Katherine Hayhoe, directrice du Centre des sciences du climat à la Texas Tech University et climatologue très connue aux États-Unis

Depuis les 20 dernières années, la couverture de glace des Grands Lacs est inférieure à la moyenne à long terme.

« Au cours des prochaines décennies, on va voir cette neige se changer en pluie. C’est pourquoi il faut agir maintenant pour contrer les changements climatiques », résume Katherine Hayhoe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conditions météorologiques

Environnement