•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élan de générosité international à l'endroit d'une victime de l'attentat de Québec

Aymen Derbali a visité la grande mosquée de Québec pour la première fois depuis l'attentat du 29 janvier 2017.

Aymen Derbali a visité la grande mosquée de Québec en août dernier pour la première fois depuis l'attentat du 29 janvier 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des donateurs des quatre coins du Canada et même des Américains ont déjà amassé plus de 150 000 $ pour permettre à une victime de l'attentat dans une mosquée de Québec de s'acheter une maison adaptée à son état physique.

Près d'un an après la fusillade, l'élan de générosité se poursuit à l’endroit d’Aymen Derbali, l'un des survivants qui a perdu l'usage de ses jambes le 29 janvier dernier.

M. Derbali a été atteint de sept balles après avoir attiré l'attention du tireur pour l'empêcher de faire davantage de victimes. Ses jambes sont toutefois paralysées depuis la fusillade.

Le père de trois enfants est en réadaptation depuis le mois de juillet à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec, où il dort tous les soirs.

Situé au quatrième étage d'une coopérative, son appartement n'est pas adapté à son handicap.

Je vais voir mes enfants, ma famille, les samedis et dimanches. Actuellement, je suis confiné à rester dans le salon parce que je ne peux pas rentrer avec ma chaise.

Aymen Derbali, victime de l'attentat de Québec

Une histoire touchante

Touchée par son histoire, l'Association musulmane DawaNet Canada, située à Mississauga, en Ontario, a décidé de lancer une campagne de sociofinancement.

L'organisme veut aider M. Derbali et sa famille à s'acheter une maison, non loin de la grande mosquée de Québec, pour qu'ils puissent retrouver leur communauté.

« C’est bientôt l’anniversaire de la fusillade, les gens veulent démontrer leur soutien et leur solidarité à cet homme qui a sacrifié son propre futur pour que les autres puissent vivre », souligne l’une des bénévoles de l’organisme, Amira Elghawaby.

C’est une façon pour nous tous de montrer cet amour pour lui et pour notre pays.

Amira Elghawaby, bénévole

Cette mobilisation fait plaisir au principal intéressé.

« Ça m'a touché vraiment de voir qu'il y a des gens qui sont touchés et qui veulent aider », réplique M. Derbali.

Attentat terroriste à Québec

Objectif : 400 000 $

L'objectif de la campagne, qui se terminera la veille de l'anniversaire de la fusillade, est de 400 000 $.

Qualifié de héros par ses confrères, Aymen Derbali rejette ce qualificatif du revers de la main. Et il ne regrette aucunement son geste.

« Même si c'était dans un centre d'achat, dans une école, même si ce n’étaient pas des musulmans qui étaient derrière moi, j'aurais fait le même geste », conclut M. Derbali qui remercie les Québécois, Canadiens et Américains pour leur générosité à son égard.

Avec les informations de Fanny Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !