•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présidentielle russe : le parti de Poutine souhaite une « victoire finale »

Le président russe Vladimir Poutine devant les membres du parti Russie unie.
Le président Poutine a précisé qu'il briguera la présidence en tant que candidat indépendant. Photo: Associated Press / Alexei Druzhinin
Reuters

Russie unie souhaite la « victoire finale » de Vladimir Poutine lors de l'élection présidentielle du 18 mars, a déclaré samedi le premier ministre Dimitri Medvedev, qui est aussi le chef de file du parti au pouvoir.

Le président, âgé de 65 ans, a confirmé sans surprise au début du mois qu'il briguerait un quatrième mandat et a précisé qu'il le ferait en tant que candidat indépendant.

« Nous allons vous donner, Vladimir Vladimirovitch [Poutine], tout le soutien possible, maintenant et à l'avenir », a néanmoins assuré samedi Dimitri Medvedev, qui s'exprimait lors du congrès annuel de Russie unie.

Après l'avoir remercié, le président Poutine a promis de faire le nécessaire pour relancer la croissance économique et pour améliorer les services de santé.

« Nous devons parvenir à une augmentation régulière et à long terme des revenus réels des citoyens, afin d'augmenter les retraites et les prestations sociales », a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine domine la vie politique russe depuis plus de 17 ans. Chef du gouvernement sous la présidence de Boris Eltsine en 1999, il a été élu à la tête de l'État l'année suivante et réélu en 2004. La Constitution l'empêchant d'effectuer un troisième mandat consécutif, il a cédé la présidence à Dimitri Medvedev en 2008 pour prendre le poste de premier ministre, avant de revenir au Kremlin en 2012.

Un candidat-surprise chez les communistes

Pavel Groudinine, un ingénieur en mécanique de 57 ans actuellement à la tête d'une exploitation agricole de la banlieue de Moscou et candidat du Parti communiste à la prochaine présidentielle russe, s'adressait aux médias après sa nomination le 23 décembre.Pavel Groudinine, un ingénieur en mécanique de 57 ans actuellement à la tête d'une exploitation agricole de la banlieue de Moscou et candidat du Parti communiste à la prochaine présidentielle russe, s'adressait aux médias après sa nomination le 23 décembre. Photo : Reuters / Stringer .

Le Parti communiste russe (PC) a créé la surprise samedi en préférant un entrepreneur du secteur agricole peu connu à son chef de file pour affronter Vladimir Poutine à la présidentielle.

Les observateurs s'attendaient à voir Guennadi Ziouganov, président du parti âgé de 73 ans, se présenter pour la sixième fois, mais c'est Pavel Groudinine, un ingénieur en mécanique de 57 ans actuellement à la tête d'une exploitation agricole de la banlieue de Moscou, qui a été investi.

En choisissant un candidat de la nouvelle génération plutôt qu'un représentant de la vieille garde soviétique, le mouvement cherche vraisemblablement à élargir un électorat vieillissant.

Guennadi Ziouganov lui a présenté ses félicitations. S'adressant aux délégués réunis samedi, il a jugé que l'apathie politique était « le plus grand malheur de la Russie ».

Lors des législatives de 2016, le PC est arrivé en deuxième position avec 19,2 % des voix, loin derrière Russie unie, qui soutient Vladimir Poutine.

Europe

International