•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Tricoter dans le confort de chez soi

La jeune femme pose un béret en tricot sur sa tête.

La comédienne Gisèle Trépanier, en 1969

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le tricot traverse le temps et, surtout, il peut se pratiquer autant dans un esprit solitaire que de manière communautaire. Que vous cherchiez à maîtriser vos aiguilles ou simplement à vous emmitoufler avec style, nos archives pourraient bien vous inspirer.

L’origine du tricot remonterait aux 4e et 5e siècles. Les femmes issues de la noblesse pratiquaient ce passe-temps aux 17e et 18e siècles. Avec l’invention de la machine à tricoter au 19e siècle, le tricot à la main est resté utile, mais a perdu son caractère indispensable.

Une activité pour la parfaite ménagère

Dans un Québec traditionnel, la femme au foyer s’adonne à l’art du tricot. À l’émission Femme d’aujourd’hui du 19 mai 1966, Yvonne Cloutier s’adresse aux téléspectatrices préoccupées par le bien-être de leur mari. À celles qui, trop occupées, ont négligé leur conjoint, elle propose de lui tricoter une cravate. Une suggestion de l’animateur Yoland Guérard.

Quelles aiguilles utiliser, quelle laine choisir, quel type de point est le plus adapté? Yvonne Cloutier explique tout.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Femme d’aujourd’hui, 19 mai 1966

Quelques années plus tard, Femme d’aujourd’hui s’intéresse au tricot dans une perspective plus moderne. À l’émission du 25 septembre 1969, la comédienne Gisèle Trépanier parle en entrevue de sa passion pour cet artisanat. La technique du crochet lui a été transmise par sa mère.

Elle exerce cette activité pour gagner de l’argent et vend ses créations à des boutiques et à des amis. Le tricot, « il faut l’aimer, parce que ça rapporte très peu », dit la jeune femme à la journaliste Andrée Thibault.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Femme d’aujourd’hui, 25 septembre 1969

Le tricot à la fine pointe de la mode

À l’émission de variétés Allô Boubou du 27 septembre 1984, l’animateur Jacques Boulanger reçoit Solange Brien, venue présenter son troisième livre sur le tricot. Cette spécialiste de l’art du crochet commente les vêtements mis en valeur dans un défilé de mode. Des tenues en maille qui suivent les tendances de la saison automne-hiver 1984-1985.

Parmi les mannequins : le canard Boucane, mascotte de l’émission, et les animateurs Aline Desjardins et Gaston L’Heureux.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Allô Boubou, 27 septembre 1984

Au cours des années 2000, le tricot revient en force. Des adeptes, surtout des jeunes femmes, se réunissent pour discuter, boire un verre et tricoter, le tout dans un esprit communautaire.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.