•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#Fonduegate : controverse autour d'un fromage « trop bon pour une fondue »

Un étalage de plusieurs fromages à pâte dure
Plusieurs fromages, dont le beaufort au centre, au marché Aligre à Paris Photo: Getty Images / AlexKozlov
Radio-Canada

Un fromager français a refusé de vendre un fromage à un journaliste anglais qui voulait l'utiliser dans une fondue, créant une petite controverse en France. Une histoire qui prouve que le client n'a pas toujours raison.

Tout a commencé le 20 décembre lorsque le journaliste Ben McPartland a voulu acheter trois fromages pour faire une fondue. Il avait choisi du comté, de l’appenzell et du beaufort.

Le fromager devant qui il s'était présenté ne l'entendait pas de cette façon. Il a refusé de lui vendre du beaufort pour le faire fondre. « Lorsque je lui ai demandé un peu de beaufort, il m’a regardé et a juste hoché la tête », a raconté le journaliste dans un article du journal The Local, pour lequel il travaille.

Sur Twitter, le journaliste a relaté la conversation : « Lui : C'est trop bon pour une fondue. Moi : Super, 200 grammes s'il vous plaît. Lui : Allez-vous le mettre dans la fondue? Moi : Euh, oui. Lui : Désolé, je ne peux vous en vendre. »

Le fromager lui a dit que ça le rendrait malade de savoir qu'il finirait dans une fondue. Ben McPartland a dû négocier pendant 15 minutes avec le commerçant pour pouvoir finalement acheter un morceau de beaufort 2015. La condition : qu’il le mange sans le faire fondre ni le râper.

Son récit a trouvé écho sur Twitter, où la discussion a été intense. De nombreux utilisateurs se sont rangés du côté du fromager, soulignant que c’était presque un sacrilège de faire fondre un vieux beaufort. Il faut savoir que le beaufort est un fromage au lait cru produit seulement avec le lait des vaches de race Tarine ou Abondance dans la région du Beaufortain en Savoie, dans les Alpes.

Le journaliste a publié une photo pour prouver qu’il ne l’avait pas inclus dans la fondue. « Je dois remercier le fromager parisien. Ce beaufort 2015 non fondu est délicieux. Je peux le recommander avec des biscuits et de la bière »,a-t-il écrit sur Twitter.

Avec les informations de Le Monde

Gastronomie

Alimentation