•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville de l’Ontario refuse de changer le nom d’une rue appelée « Swastika »

Panneau de signalisation de rue vert qui dit : Swastika Trail.

Panneau de signalisation de la rue controversée

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les élus de la petite communauté rurale de Puslinch, près de Guelph, ont rejeté l'idée de changer le nom du chemin Swastika, même si le symbole est lié aux atrocités nazies.

Le résident Bill Knetsch a pressé les conseillers municipaux de « faire le bon choix » et de renommer la rue.

Même son de cloche de la part de Randy Guzar, un autre résident de la petite ville de 7000 habitants, qui a évoqué l’utilisation de la croix gammée par les nazis d’Adolf Hitler durant la Seconde Guerre mondiale et par les suprématistes blancs de nos jours.

« C’est un nom qui restera toujours lié à la haine et à toutes sortes d’atrocités. »

— Une citation de  Randy Guzar, résident

Symbole de haine ou de paix?

D’autres résidents, toutefois, ont souligné que la rue avait été nommée ainsi il y a une centaine d’années, alors que le swastika était un symbole indien de paix et de spiritualité.

« Je suis fière d’habiter sur le chemin Swastika. »

— Une citation de  Natalia Busch, résidente

Les habitants Lori et Paul Wyszynksi et Donna O'Krafka ont aussi fait valoir le fait que les commerçants et les résidents de la rue devraient débourser des « milliers de dollars » pour faire changer leur adresse et leur raison sociale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !