•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'antidote contre les surdoses désormais gratuit dans les pharmacies de la Colombie-Britannique

Une trousse de naloxone sur une table dans une pharmacienne portant des gants en latex.

Une trousse de naloxone dans une pharmacie de New Westminster en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

On pouvait déjà se procurer des trousses de naloxone sans ordonnance partout au Canada. La Colombie-Britannique va plus loin en offrant gratuitement dans ses pharmacies ce médicament qui annule les effets d'une surdose aux opioïdes.

Un texte de Noémie Moukanda

La ministre de la Santé mantale et des Dépendances, Judy Darcy, en a fait l'annonce mercredi. Elle précise que toute personne qui prend des opioïdes ou qui est témoin d’une surdose peut se rendre dans n’importe quelle pharmacie de la province et un kit de naloxone lui sera remis.

Aucune donnée concernant l’identité ne sera conservée, dit la ministre de la Santé pour rassurer ceux qui n’oseraient pas demander un kit de naloxone.

C’est discret et simple. Nous savons que la naloxone a contribué à ramener des milliers de personnes à la vie.

Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique

Avec ce programme, le gouvernement espère sauver davantage de vies menacées par une surdose. Et cela requiert la contribution de tous, souligne Mme Darcy. Cette année, 30 000 trousses de naloxone ont déjà été distribuées dans la province par le Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique.

Le gouvernement affirme que 2 millions de dollars par an seront consacrés à cette question pour les trois prochaines années.

Je demande à chaque Britanno-Colombien de se procurer un kit de naloxone, de suivre une formation et de nous aider à sauver plus de vies.

Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique

Cette initiative est une collaboration entre Victoria, l’Association des pharmaciens, le Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique et la régie de la santé des Premières Nations. Judy Darcy espère que toutes les pharmacies prendront part à ce programme dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique