•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fleuve Yukon n'est toujours pas gelé devant Dawson

vue d'ensemble de Dawson et du fleuve ouvert

Le fleuve Yukon coule devant la petite ville ancienne de Dawson vers l'Alaska.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour une deuxième année d'affilée, le fleuve Yukon n'a pas gelé devant la ville ancienne de Dawson comme à l'habitude, ce qui a empêché la construction d'un pont de glace officiel et isole plus longtemps les habitants de la rive ouest.

Le fleuve a plutôt gelé en amont de la ville, sur le delta de la rivière Klondike, comme l'an dernier. Il a ainsi forcé les habitants de la rive ouest à faire un grand détour à pied ou en motoneige pour se rendre à Dawson.

vue du sentier sur le fleuve à partir d'une motoneige Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La piste de motoneige pour se rendre de l'autre côté du fleuve serpente entre les blocs de glace.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Chaque année, les résidents de la rive opposée du fleuve sont complètement isolés à l'automne, le temps que le fleuve gèle, et au printemps, le temps de la débâcle.

Des ajustements pour les habitants

Sebastian Jones sur le fleuveAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sebastian Jones, qui habite la rive ouest de Dawson, tente de comprendre ce qui explique les changements de gel du fleuve.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Sebastian Jones habite sur la rive ouest de Dawson et navigue l'été sur le fleuve à titre de pêcheur depuis plus de 30 ans. Il pense que, soit le delta de la rivière Klondike est en train de s'élargir, soit le niveau du fleuve est plus bas que par le passé. Il est impossible, dit-il, de savoir exactement ce qui se passe.

« Je ne croyais honnêtement pas que cette situation surviendrait de nouveau cette année. Je regardais le fleuve qui gelait tranquillement, ça s'est fait pratiquement de la même façon que l'an dernier. Je ne croyais vraiment pas que ça se passerait. »

Gabriella SgagaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gabriella Sgaga habite la rive ouest de Dawson depuis 13 ans.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Pour Gabriella Sgaga, également de la rive ouest, le pont en amont signifie un détour beaucoup plus long pour se rendre en ville. L'an dernier, se souvient-elle, il était possible, en décembre, d'emprunter la piste avec un véhicule, mais cette année, elle craint que ça ne puisse pas se faire.

« C'est mieux maintenant, mais avant de marcher c'était 2 heures et demie, 3 heures peut-être, une direction, avec la motoneige 40 minutes, mais maintenant c'est plus vite, on a des pistes qui sont mieux. » Elle aussi se demande si c'est ce qui va se passer désormais au moment où le fleuve devrait geler.

Un panneau d'arrêt à l'endroit où un pont de glace l'hiver et un traversier l'été relient les deux rives.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le gouvernement du Yukon aménage et entretien traditionnellement un pont de glace pour enjamber le fleuve Yukon à l'endroit où l'été un traversier relie les deux rives.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Les habitants du coin avaient toutefois prévu le coup cette année, selon Sebastian Jones et mis de côté davantage de nourriture : « L'an dernier, quand nous avons eu ce genre de gel, c'était un véritable signal d'alarme. »

D'autres domaines touchés

Certains rendez-vous sportifs devront s'ajuster au manque de gel comme l'an dernier. Paul Robitaille, de l'Association touristique du Klondike, croit que ce sera possible, mais que ce n'est pas une situation idéale.

« Comme Trek over the Top, on a 200 gars en motoneige qui viennent ici de l'Alaska à Dawson, dit-il. On a [la course de traîneaux à chiens] Percy the Wolf, et puis, on a le Yukon Quest. Les trois manifestations utilisent le fleuve. Alors on a des préoccupations, mais on peut s'adapter. L'année passée, c'était la même chose. »

Deux personnes traversent le fleuve à pied.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les résidents doivent mettre jusqu'à une heure trente pour traverser à pied le fleuve Yukon le long du pont non entretenu actuel, plutôt que les 15 minutes que le pont habituel devant la ville aurait exigées.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !