•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Funérailles du couple milliardaire Barry et Honey Sherman

Deux femmes et un homme vêtus de noir près de l'un des deux cercueils.

Des proches aux obsèques de Barry et Honey Sherman.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Des milliers de personnes, dont le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ont assisté, jeudi, aux funérailles du fondateur du géant pharmaceutique Apotex, Barry Sherman, et de son épouse, Honey, morts dans des circonstances mystérieuses.

Le fils aîné du couple, Jonathan, a qualifié son père de « grand Canadien et héros » et sa mère de « pilier » de la famille.

Perdre un parent est très difficile, en perdre deux en même temps est inimaginable.

Jonathan Sherman, fils aîné de la famille

La première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, a aussi pris la parole lors de la cérémonie, qui a lieu au centre des congrès de Mississauga, en banlieue de Toronto. Elle a souligné « l'énorme contribution » du couple à l'essor de Toronto, de l'Ontario et du pays.

Photo de Barry Sherman portant un complet et de Honey Sherman vêtue d'une robe chic.

Honey et Barry Sherman.

Photo : CBC

Des centaines d'employés d'Apotex, qui ont eu congé pour la journée, assistaient aux obsèques.

Le maire de Toronto, John Tory, était également présent.

Justin Trudeau, Kathleen Wynne et John Tory, vêtus de noir.

Justin Trudeau (à d.), Kathleen Wynne et John Tory arrivent aux funérailles.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Les deux septuagénaires ont été trouvés morts à leur domicile de Toronto, vendredi dernier.

Selon le rapport d'autopsie, ils sont morts par strangulation. Ils portaient des marques de blessures au cou, mais la police ne recherche pas de suspect.

Un enterrement privé devait suivre la cérémonie commémorative, en présence des membres de la famille seulement.

Philanthropes

Une page Internet créée en hommage au couple a reçu plus de 160 messages depuis vendredi, moment de l'annonce de leur mort, qui a largement circulé sur les réseaux sociaux.

Certains ont également rappelé la générosité du couple, qui a soutenu plusieurs causes à coups de millions de dollars, sur le site Internet créé par la United Jewish Appeal Federation du Grand Toronto.

« Ils voulaient aider tout le monde », affirme Avi Benlolo, directeur général de l'organisation Friends of Simon Wiesenthal Center for Holocaust Studies.

Toronto

Justice et faits divers