•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Noël au Manitoba : la gentillesse extraordinaire de gens ordinaires

De jeunes élèves assemblent des paniers de Noël.

Les jeunes élèves de l'École Lacerte, à Winnipeg, assemblent des paniers de Noël pour des familles de leur communauté.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En cette saison de fraternité, beaucoup de Manitobains mettent la main à la pâte pour aider leur prochain. Au sein de la communauté francophone de Winnipeg, des gens ordinaires font preuve de gentillesse extraordinaire.

Un texte de Catherine Logan

Au Collège Louis-Riel, les élèves se livrent à une concurrence amicale pour amasser le plus de dons possibles pour des familles défavorisées.

« On fait ça depuis des années », affirme Gilles Labossière, conseiller en orientation à l’école secondaire. « On a eu des demandes de denrées et de vêtements de toutes sortes d'organismes dans la communauté. »

En raison de la forte demande, l’administration scolaire a aussi fait appel à l'ensemble de la communauté. Le Collège Louis-Riel accepte des dons du public jusqu’à vendredi et assurera leur distribution aux organismes caritatifs locaux.

Des boîtes de denrées alimentaires.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les classes du Collège Louis-Riel, à Winnipeg, font concurrence pour amasser le plus de dons possibles pour les démunis de la communauté.

Photo : Radio-Canada

À l'École Lacerte, des élèves ont assemblé des paniers de Noël en partenariat avec la paroisse des Saint-Martyrs-Canadiens. Cette année, ils ont décidé de donner les paniers à l'interne, explique la mère de famille et bénévole Melonai Brisdon. L'école a donc discrètement envoyé un courriel à toutes les familles des élèves, demandant si elles connaissaient une famille qui aurait besoin d'un panier, ou si elles en avaient besoin elles-mêmes.

De jeunes élèves assemblent des paniers de Noël.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les jeunes élèves de l'école Lacerte, à Winnipeg, assemblent des paniers de Noël pour des familles de leur communauté.

Photo : Radio-Canada

L’activité a sensibilisé les écoliers à l’insécurité alimentaire et aux autres problèmes auxquels font face des jeunes de leur âge.

« On est très chanceux. Parce que, si on ne le savait pas, il y a beaucoup, beaucoup de personnes dans le monde qui auraient besoin de notre aide », note le jeune Sébastien Tasconi.

« C'est important de leur montrer que, juste parce qu'ils ont moins que nous, ça ne veut pas dire qu'ils sont moins importants », enchaîne sa camarade de classe, Marley Ayoib.

Des anges dans nos campagnes

À Sainte-Anne, la banque alimentaire de l’Accueil Katéri a livré 102 paniers de tailles différentes, remplis de nourriture et de cadeaux. « Les gens sont super généreux. On a eu des dons monétaires, des dons de denrées. Il y a des gens qui nous ont donné 10 dindes, et quand on parle de dindes, on parle de belles, grosses dindes. C'est incroyable, la générosité des gens », s’émerveille la coordonnatrice de la banque alimentaire, Armande Leclair.

Armande LeclairAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Armande Leclair est coordonnatrice de la banque alimentaire de l'Accueil Katérie, à Sainte-Anne, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Une initiative novatrice

Un couple d'ambulanciers de Winnipeg, Connie et Christian Bazin, a aussi fait des heureux, en remettant des cadeaux à des enfants défavorisés de deux écoles de la ville. Connie Bazin a l'habitude de côtoyer des gens en difficulté dans son travail, ce qui lui a inspiré l'initiative Tags for Tots (« Des étiquettes pour les tout-petits ») après avoir entendu parler d'un projet similaire à New York.

Connie et son mari, Christian, racontent que la réponse du public à leur initiative a été au-dessus de leurs espérances, parce que tous les enfants ont vu leurs souhaits exaucés.

Des étiquettes portant les souhaits d'écoliers winnipégois pour Noël sont attachés à un arbre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des étiquettes portant les souhaits d'écoliers winnipégois pour Noël sont attachées à un arbre dans la caserne de pompiers numéro 11.

Photo : Winnipeg Wishes - Tags for Tots/Facebook

« J'étais un peu inquiète de me retrouver avec des enfants déçus, et que mon mari et moi ayons à acheter les cadeaux, mais les gens n'ont pas arrêté de m'envoyer des messages pour demander plus d'étiquettes », raconte Connie Bazin.

Corrie et Christian BazinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les ambulanciers Corrie et Christian Bazin ramassent des cadeaux qui seront transportés aux élèves de deux écoles de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Une nouvelle tradition

La générosité était au rendez-vous pour la toute première collecte de nourriture de l'Université de Saint-Boniface. Environ 180 kg de nourriture ont été amassés, soit le double de l'objectif. Les paniers seront remis à des familles du Centre Flavie Laurent, et d'autres, à l'Accueil francophone.

Des gens écoutent l'annonce d'un homme debout devant un podium, avec des boîtes de denrées alimentaires en avant-plan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université de Saint-Boniface,.à Winnipeg, livrera 180 kg de denrées alimentaires à des personnes dans le besoin, grâce à une initiative organisée par John Ferrer.

Photo : Radio-Canada

Donner et redonner sur un air de famille

Pour la famille Freynet-Gagné, de Saint-Boniface, la collecte de denrées alimentaires passe aussi par le chant.

« On voulait vraiment faire quelque chose de traditionnel », indique Carole Freynet-Gagné, expliquant l’origine de la guignolée Freynet-Gagné, qui se déroule chaque année depuis 2006.

Cela a commencé comme une activité familiale, mais au fil des ans, les Freynet-Gagné ont invité des amis à se joindre à eux.

Un groupe de personnes autour d'une table présente les denrées alimentaires amasséesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Depuis 2006, la famille Freynet-Gagné et leurs amis apportent les dons monétaires et denrées amassées lors de leur guignolée à un organisme caritatif.

Photo : Facebook/Janique Freynet-Gagné

À l’heure actuelle, tous les participants apportent leur propre contribution monétaire ou alimentaire avant de monter dans un autobus qui fait un circuit dans le quartier Saint-Boniface de Winnipeg.

Pour nous, c'est une façon ludique de faire une collecte et ça nous permet de faire une activité en famille.

Carole Freynet-Gagné

« Et en plus, ça donne un sens plus communautaire à Noël, c'est redonner aux plus démunis », souligne la mère de famille.

La collecte musicale des Freynet-Gagné a lieu mercredi soir. Tous les dons seront remis cette année au Centre Flavie-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société