•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bessette vole le titre à Jeanson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Québécoises ont dominé le contre-la-montre féminin des Championnats canadiens de cyclisme sur route, vendredi à Hamilton. Lyne Bessette a remporté la course devant Geneviève Jeanson et Anne Samplonius.

HAMILTON, 27 juin 2003 – Les cyclistes québécoises ont complètement dominé l'épreuve du contre-la-montre, vendredi aux Championnats canadiens, à Hamilton, en décrochant les cinq premières places.

Lyne Bessette était la plus en forme du groupe et elle en a profité pour enlever sa deuxième victoire en trois ans, arrachant ainsi le titre à Geneviève Jeanson qui lui avait fait le coup l'an dernier à London.

Bessette a fait fi des fortes bourrasques de vent qui soufflaient tout au long de l'éreintant parcours de 21 km pour dominer ses rivales en 29 min 18 s. Jeanson a pris le deuxième rang (29:43) devant Anne Samplonius (30:08), Manon Jutras (30:13) et Clara Hughes (30:57).

«Je suis très contente. Je ne m'attendais pas du tout à gagner, mais c'est le reflet de ma saison», a déclaré, radieuse, la nouvelle championne.

Bessette avait de quoi sourire parce que son triomphe lui assure une place pour le contre-la-montre des Mondiaux. «Je suis très confiante pour les Championnats du monde. Maintenant, je plus positive avant les courses, je me stresse moins. Il faut que j'aie du fun

Manon la positive

D'ailleurs, la porte-couleurs de l'équipe Saturn attribue ce regain de positivisme à sa nouvelle coéquipière Manon Jutras. Les deux coureuses s'entendent comme larrons en foire et n'arrêtent pas de se lancer des fleurs. Toute cette bonne humeur se répercute donc sur leurs résultats. «Je suis tellement contente pour Lyne. Moi, on me considère comme une domestique du luxe, mais je cours avec une leader de luxe», a lancé Jutras en regardant sa coéquipière avec un sourire complice.

À sa première participation au contre-la-montre des championnats nationaux, la «vieille recrue» de 35 ans croyait bien avoir raflé la médaille de bronze, mais quelques minutes avant de monter sur le podium, les officiels se sont aperçus qu'ils avaient commis une erreur de dix secondes sur le temps de Samplonius. Peu importe, l'attitude restait la même. «Bof! Tant qu'il y a quelqu'un de l'équipe sur le podium, je suis contente!»

Le simple fait d'avoir pu enfin prendre le départ du contre-la-montre, avec un équipement qui lui permettait de prétendre aux grands honneurs, avait fait sa journée. Membre de l'équipe RONA au cours des deux dernières années, Jutras n'avait jamais eu le feu vert pour s'élancer puisque la consigne d'équipe favorise Jeanson. D'ailleurs, les trois autres Canadiennes de la formation québécoise, Andrea Hannos, Erinne Willock et Carrie Tuck n'étaient pas inscrites.

Déception pour Jeanson

Championne l'an dernier, Jeanson était visiblement déçue de n'avoir pu conserver son titre canadien. «Je suis un peu déçue. Mais Lyne, c'est Lyne. Je savais que je ne m'en allais pas dans un party», a raconté Jeanson sur le rouleau (support sur lequel on fixe un vélo).

Les deux longues ascensions et les forts vents ont eu raison des jambes de la Lachinoise de 21 ans. «C'est un beau parcours, mais la deuxième côte était longue et j'avais le vent de face. J'aurais pu faire une meilleure course, mais j'ai souffert tout le long.»

Justement, l'épreuve s'est jouée dans cette dernière montée. Au bas de la côte, Hughes détenait 30 secondes d'avance sur Samplonius qui en détenait à eu près autant sur Bessette. Au sommet, Samplonius était dans la roue de Hughes et Bessette pointait tout juste derrière. Jeanson, elle, n'a jamais pu combler l'écart qui la séparait de la gagnante.

La jeune étoile peut toutefois se rassurer. Même si le deuxième et dernier laissez-passer pour le contre-la-montre des Championnats du monde sera octroyé par un comité de sélection, elle part avec une longueur d'avance. Et puis, Jeanson pourra toujours se reprendre dimanche lors de la course sur route.

La vie continue... et les courses aussi!

À lire aussi : Un huitième titre de suite pour Wohlberg (Nouvelle fenêtre)

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.