•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti conservateur du Canada confirme la candidature de Richard Martel

Alain Rayes, Richard Martel et Gérard Deltell
Richard Martel confirme qu'il sera candidat du Parti conservateur dans Chicoutimi-Le Fjord. Il est accompagné du lieutenant du parti au Québec, Alain Rayes, et du député Gérard Deltell. Photo: Radio-Canada / Gilles Munger
Radio-Canada

Le commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), Richard Martel, portera les couleurs du Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord lors de l'élection partielle qui aura lieu en 2018.

Richard Martel mentionne qu’il a étudié les plateformes électorales des différents partis avant de conclure que le PCC est celui qui représente le mieux ses valeurs.

Selon lui, l'intérêt d'être un député de l'opposition peut apporter beaucoup d'expérience une fois au pouvoir.

Dans l'opposition, c'est là que t'apprends le plus, pis c'est là que tu peux attaquer. Parce que quand t'es dans l'opposition, tu t'organises pour arriver au pouvoir. Alors c'est sûr que dans l'opposition, on est actif.

Richard Martel, candidat du Parti conservateur dans Chicotimi-Le Fjord

Le lieutenant politique du Parti conservateur pour le Québec, Alain Rayes, ainsi que le député Gérard Deltell ont accompagné leur candidat lors d’une conférence de presse à Saguenay, mercredi.

Richard Martel a été entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) pendant sept saisons et demie. Il a aussi dirigé les équipes de Saint-Hyacinthe, Val-d’Or et Baie-Comeau.

Il détient toujours le record pour le nombre de victoires chez un entraîneur dans la LHJMQ.

Le candidat conservateur dans Chicoutimi-Le Fjord a également été entraîneur en Suède et en France, avant de se retrouver derrière le banc des Marquis de Jonquière.

Parti libéral du Canada

Par ailleurs, deux personnalités se disent en réflexion pour être candidat à l’investiture du Parti libéral du Canada en vue de l’élection partielle dans Chicoutimi-Le-Fjord.

Il s’agit du conseiller municipal de Saguenay, Marc Pettersen et d’un membre de la direction de Promotion Saguenay, Claude Bouchard.

Marc Pettersen, qui est conseiller municipal depuis de nombreuses années et qui a déjà été candidat libéral lors d’élections fédérales et québécoises, souligne qu’il pourrait faire aboutir des projets qu’il défend depuis des années, comme un deuxième pont sur la rivière Saguenay.

« Objectivement, un conseiller municipal ne peut pas aller chercher un dossier comme ça. André Harvey est allé chercher la route du parc, il était député », souligne Marc Pettersen.

Concernant Claude Bouchard, il s'était présenté en 2015 à l'investiture libérale, pour finalement retirer sa candidature avant l'assemblée. C'est le député démissionnaire, Denis Lemieux qui avait été choisi.

Bloc québécois

Du côté du Bloc québécois, le pompier de Saguenay, Mario Gagnon, qui est très impliqué dans l'action bénévole, serait intéresser à se porter candidat à l'investiture de la formation indépendantiste dans Chicoutimi-Le Fjord.

Il confirme en avoir discuté avec la chef bloquiste, Martine Ouellet lors de sa plus récente visite à Saguenay en début de semaine.

Âgé de 54 ans, Mario Gagnon qui est pompier depuis près de 30 ans, mentionne qu'il poursuit sa réflexion et que sa décision sera prise au début janvier.

« Je ne veux pas prendre ma décision sur un coup de tête. Si j’embarque, je vais donner mon 100%, pis je vais être là pour servir les gens comme je le fais déjà d’ailleurs », dit Mario Gagnon.

Mario Gagnon s’était présenté à l’investiture du Parti québécois dans le comté de Chicoutimi lors de la dernière élection partielle. Il avait été défait par Mirelle Jean qui a été élue députée.

À la direction régionale du Bloc québécois, on indique que d’autres personnes sont en réflexion.

Aucune date n'est encore arrêtée pour l'investiture bloquiste dans Chicoutimi-Le Fjord.

La date des élections partielles visant à remplacer Denis Lemieux n’a pas encore été déterminée. Le député libéral a démissionné de son poste le 6 novembre en invoquant des raisons personnelles.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale