•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2017, année la plus meurtrière au Yukon en 50 ans

vue du centre-ville de Whitehorse
La capitale du Yukon, Whitehorse, abrite près de 80 % de la population du territoire. Six meurtres ont eu lieu dans les environs de la ville en 2017. Photo: Radio-Canada / Claudiane Samson
Radio-Canada

C'est l'année la plus meurtrière au Yukon depuis 1961, dit la Gendarmerie royale du Canada.

Huit personnes ont été assassinées au Yukon cette année. Le Bureau des statistiques du Yukon, utilisant des données de Statistique Canada, dit que la moyenne annuelle est de deux meurtres dans le territoire.

Durant près de la moitié des années écoulées depuis 1961, on enregistrait un seul homicide ou aucun.

En 2017, un des homicides a eu lieu à Carmacks, un autre à Pelly Crossing, et les autres dans les environs de Whitehorse.

Derek Edwards, retrouvé la semaine dernière à Pelly Crossing, est la huitième victime de l’année.

Charge de travail « insoutenable »

Le surintendant de la GRC du Yukon, Brian Jones, dit que le service de police du territoire a dû compter sur de l’aide extérieure. Selon lui, la charge de travail pour enquêter sur ces crimes est « insoutenable ».

Seulement deux des enquêtes sur les huit homicides ont abouti à des accusations jusqu’à présent.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers